Sortez de votre isolement

Dans le monde du networking, un ermite est une personne qui passe tous les jours d’un espace confiné à un autre. Il se réveille et grimpe dans sa voiture pour se rendre à son bureau. Il parle aux mêmes personnes, s’aventurant parfois jusqu’aux bureaux de certains de ses collègues, et déjeune au restaurant du coin de la rue. En fin de journée, il rentre en voiture à la maison et regarde un film sur sa télévision grand-écran. Comme lui, de nombreuses personnes sont enfermées dans une routine quotidienne.

Or, le networking est un sport de contact : vous devez sortir de votre isolement pour établir un contact avec les gens !

Prisonnier de sa routine, l’ermite est condamné à faire partie des 71 % de personnes qui ne parviennent pas à mettre en place un networking efficace. Il reçoit très peu de stimulation sociale. En guise de networking, l’ermite a mis en place ce que nous appelons un « réseau fermé ».

Or un réseau fermé est synonyme d’échec assuré. Il limite vos connexions à un petit groupe de gens immuable, alors que l’objectif d’un réseau ouvert est d’étendre vos connexions à un nombre d’individus virtuellement illimité. Un réseau fermé vous protège des risques liés à l’inconnu, quand le réseau ouvert vous expose à des opportunités que vous n’auriez jamais eues en restant isolé. Selon vous, lequel de ces réseaux présente le meilleur potentiel ?

Si vous êtes-vous un ermite, il est temps de changer vos habitudes. Cela ne se fera pas du jour au lendemain, mais ce changement implique un engagement de votre part. Vous allez devoir vous aventurer en dehors de votre zone de confort !

Une fois votre engagement pris, pratiquez un networking intelligent, à savoir ciblé et stratégique, qui vous permettra d’obtenir un retour sur investissement considérable en temps, en argent et en énergie. Il ne s’agit plus d’une option pour la réussite de votre activité, mais d’un prérequis.

Réfléchissez aux questions suivantes : où devez-vous aller pour rencontrer les bonnes personnes ? À quelle fréquence devez-vous quitter votre espace confiné ? Devez-vous le faire seul ? Quelles organisations devez-vous rejoindre ? Il peut être utile de revoir les stratégies 3 (« Établir le profil de votre client idéal ») et 4 (« Recruter votre équipe de marketing de bouche à oreille »). Choisissez des événements de networking qui desservent votre marché cible ou au cours desquels des professions sont représentées par votre équipe de marketing. Quels événements s’alignent avec vos objectifs ? Quel groupe ou organisation peut vous aider à atteindre vos objectifs professionnels et de networking ? Une sélection soigneuse vous permettra peu à peu d’améliorer votre retour sur investissement en matière de networking et, à long terme, de vous sentir plus à l’aise en dehors de votre sphère habituelle.

Rebecca, conseillère en gestion de patrimoine, est l’illustration parfaite de la façon dont cette stratégie peut avoir un impact direct sur votre activité. À un moment, elle avait renoncé à participer à des événements de networking car elle avait l’impression de n’en tirer aucun résultat. Pour elle, cela s’apparentait à une mauvaise utilisation de son temps. La plupart de ses collègues étaient d’ailleurs d’accord avec elle. Dans sa routine, elle ne rencontrait aucune nouvelle personne et s’est peu à peu retrouvée isolée dans son travail.

Rebecca a fini par réaliser que, malgré tout, elle avait besoin d’être visible et de disposer de connexions. Sur la base de ce qu’elle a appris lors d’une formation auprès de l’Institut de la recommandation (Referral Institute), elle a décidé de rompre son isolement et d’opter pour un nouvel état d’esprit et une application plus stratégique du networking. Par le passé, elle avait assisté à beaucoup d’événements de networking sous forme de dîners au cours desquels chaque participant changeait de table entre les plats. Ce type de networking plaît à certains, mais Rebecca le trouvait restrictif : il lui était difficile d’entamer de véritables conversations. Ces événements ne lui permettaient pas de se mélanger aux autres participants.

Rebecca n’est plus une ermite : elle participe désormais régulièrement à un type spécifique de rencontre de networking, qui lui convient mieux et lui permet généralement d’atteindre son objectif. Elle se rend à chaque événement avec un plan : son but n’est pas de trouver des clients pour elle-même, mais de former des connexions destinées à devenir son équipe de marketing de bouche à oreille. Bien qu’elle consacre désormais quatre heures de moins chaque mois à ses efforts de networking, elle est devenue une meilleure partenaire de recommandations. De plus, elle a pu convertir le temps gagné en heures facturables.

 Extrait du livre “Réussir grâce au bouche à oreille”, en librairie depuis le 18 avril chez Dunod. Pour les Membres, merci d’envoyez un email à bnifrance@bnifrance.fr pour obtenir la version « customisée » BNI.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :