Kevin Brault : une belle histoire signée BNI…

14608945_376415542748348_2811812059366952478_o

Fondateur et gérant de BATICLEM, une société de Bâtiment clé en main spécialisée dans la rénovation, l’extension et la surélévation, n’a pas attendu longtemps avant de pouvoir apprécier les principes d’entraide et de solidarité de la méthode BNI…

BATICLEM avait été initialement créée en association avec l’un de ses amis, déjà dirigeant d’une entreprise dans la Bâtiment. En 2015, première année d’activité, les affaires marchent bien, mais suite à une surcharge de travail sur sa première société, son associé décide de quitter l’aventure.

« Il me semblait alors normal de partager en deux les bénéfices, mais mon ex-ami-associé ne l’entendait pas de cette oreille ! J’ai commencé à comprendre que je ne verrais jamais la couleur du moindre centime. Ayant une maison à crédit et une fille d’un an et demi, nous n’avions d’autre solution que de vendre notre maison tout juste rénovée et d’emprunter de l’argent à nos proches. »

Mais c’était sans compter avec les belles histoires dont BNI a le secret…

« Au même moment Céline Tripota, agent immobilier, monte un Groupe BNI et me sollicite. J’adhère immédiatement au concept et suis le 6ème Membre à me lancer dans l’aventure BNI Bordeaux Grand Cru. Le 7ème est Jonathan Vandenhove, avocat au Barreau de Bordeaux, spécialisé dans le droit des affaires. Il sera par le plus pur hasard du calendrier mon premier Tête à Tête…. Je commence par lui présenter mon métier, puis vient son tour. Néophyte, je crois comprendre sa spécialité et pour en être certain lui parle de mon cas. Il me répond sobrement que c’est exactement son cœur d’activité. Mieux, il se met en l’espace de 45 secondes à m’exposer la manière dont il défendrait mon cas et quelle est la marche à suivre. Fort de ses conseils, je repars décidé à les mettre immédiatement en application. Le résultat ne s’est pas fait attendre : après 12 mois de galère, j’ai obtenu en moins de 2 semaines 80% des sommes qui m’étaient dues ! Adieu la vente de la maison et l’arrêt de BATICLEM : j’étais relancé ! La chance n’arrivant jamais seule, les graines semées en 2015 se sont mises également à germer durant l’été 2016. Jonathan a toujours refusé le moindre centime de ma part. Il a considéré que c’était un « simple service ». Ce même « service », il l’a rendu à un autre collègue, également arnaqué par la même personne. Je lui en serai éternellement reconnaissant. C’était il y a un an tout juste… Il y a 2 semaines, j’embauchais mon premier salarié en CDI. »

On ne vous avait pas promis une belle histoire ?

Pour contacter Kévin Brault : kevin.brault@baticlem.fr


https://www.facebook.com/baticlem/?ref=aymt_homepage_panel

06f56d2f

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :