Archives de Tag: Réussir grâce au bouche à oreille

Être un ami « plus »

Le sud de la Californie compte un nombre important d’eucalyptus, tous immenses tant en largeur qu’en hauteur et très feuillus. Toutefois, ces arbres cachent une faiblesse qui n’est pas immédiatement visible à l’œil nu : ces géants plient facilement sous l’effet de vents forts.

Établir le profil de votre activité

Communiquer est un défi constant. S’il était facile à relever, le nombre de recherches, de livres ou de programmes qui y sont consacrés serait bien moindre… Que dire des divorces et des guerres ! En matière de networking, la communication est doublement vitale. D’une part, la réussite de votre marketing de bouche à oreille repose principalement sur vos talents de communicant. D’autre part, plus votre message est clair et concis, plus il sera facile à transmettre pour votre équipe de marketing de bouche à oreille.

Devenir magnétique

La présente stratégie porte sur deux éléments essentiels : votre magnétisme, c’est-à-dire votre pouvoir d’attraction, et votre accessibilité, c’est-à-dire la mesure dans laquelle les gens vous perçoivent comme ouvert à eux. Ces deux qualités sont intimement liées à l’attitude positive que vous devez avoir, caractéristique clé du maître-réseauteur (voir la stratégie de la semaine 7). Ensemble, elles influent sur votre capacité à être « magnétique » dans le cadre de votre activité.

Devenir un mentor en networking

Avez-vous déjà bénéficié de l’aide d’un mentor ? Nos parents, coaches, professeurs, collègues, superviseurs, amis peuvent jouer ce rôle. Les mentors partagent ce qu’ils ont appris avec nous afin de nous aider à éviter de faire les erreurs qu’ils ont commises avant nous. Ils nous soutiennent dans nos efforts, nous guident et nous apportent des conseils. Ils fêtent nos accomplissements comme s’il s’agissait des leurs. Ils sont la parfaite incarnation de la philosophie du « Qui donne reçoit ».

Organiser des repas ciblés

Qu’est ce qu’un repas ciblé ? Commençons par définir ce qu’il n’est pas : un moyen d’échapper au travail. Il n’est pas l’occasion de prendre trois apéritifs, ni un rendez-vous romantique. Et il n’est pas, non plus, une évaluation gastronomique ou œnologique en vue d’écrire un papier pour le journal local.

Diversifiez vos contacts

La plupart des gens connaîtrait entre deux-cents et trois-cents personnes. Dès lors, peut-être vous interrogez-vous sur l’utilité d’étendre votre réseau et le risque de vous éparpiller qui en résulterait ?