Les femmes du Groupe BNI Grand Avignon Ambition posent pour la bonne cause !

1560

Frédéric SICARD est photographe portraitiste et Membre du Groupe BNI Grand Avignon Ambition depuis octobre 2020. À l’occasion de l’opération Octobre Rose, il a mis à contribution plusieurs femmes de son Groupe pour la bonne cause… Soutenues par leur Directrice Consultante, les Ambitieuses ont osé poser pour s’engager à cette campagne de sensibilisation nationale. 

Parlez-nous de votre activité…

Je suis photographe portraitiste et évènementiel à Morières-lès-Avignon, où se trouve mon studio photo de 100m2. Pour les professionnels, je réalise des photos corporate, des photos de produits et je couvre les évènements des entreprises. 

Pour les particuliers je réalise toutes les séances photos portrait, grossesse, famille, couple, sexy et nu artistique. Et je couvre les mariages (environ 25 par ans).

Mon entreprise s’appelle tout simplement Frédéric Sicard Photographe. J’ai créé la SAS il y a un peu plus de 1 an, après avoir été pendant 4 ans auto-entrepreneur.

Quelle est la spécialité de votre société ? Qu’est-ce qui vous distingue de vos concurrents ?

En tant que photographe, je vais dire que ma spécialité se compose de :

  • mon regard (chaque photographe est unique par sa façon de voir et de retranscrire sa perception).
  • mes compétences techniques (photographie signifie écrire avec la lumière : je me forme 2 à 3 fois par an pour encore plus maîtriser la lumière, qu’elle soit naturelle (le soleil) ou artificielle (mes flashes).
  • l’attention que je porte aux personnes qui font appel à mes services : il est primordial de savoir mettre à l’aise une personne pour obtenir un beau portrait, un regard franc, un vrai sourire.

Tout cela combiné me différencie d’un grand nombre de photographes.

Quelles ont été vos motivations pour rejoindre BNI ?

Je souhaitais atteindre des prospects dans le milieu professionnel, étendre ma clientèle au monde du corporate. J’ai consacré les premières années de mon activité aux particuliers. À la suite de plusieurs récompenses obtenues dans le monde de la photo, je me suis senti légitime de proposer mes services aux professionnels. J’ai d’abord créé ma SAS, puis investi dans un vrai studio photo, pour avoir un ancrage local et une visibilité. Enfin, il m’a semblé oportun d’adhérer à BNI pour toucher un maximum de professionnels.

Mon objectif est de faire comprendre aux chefs d’entreprise l’importance de la photo dans leur communication, et surtout qu’il est primordial de personnifier, personnaliser leur entreprise pour pouvoir se détacher de la concurrence. Si l’entrepreneur utilise les mêmes banques de données de photos que son concurrent, alors il ne se démarque pas.

Vous avez récemment mis en place un événement à l’occasion d’Octobre Rose. Pouvez-vous nous en parler ?

Il est important pour moi que mon art soit utile. Chaque année, je participe à un évènement pour la Maison du Don du Sang à Avignon. Cette année, j’ai souhaité aussi m’engager auprès de l’association « On Pose pour Le Rose », créée il y a 5 ans. Cette association regroupe des photographes bénévoles dans la France entière (cette année, nous étions une cinquantaine). Le but du jeu est de proposer des mini séances photos (15 minutes) à des femmes, en échange d’un don de 30 euros au profit de la recherche contre le cancer du sein. Cette année, j’ai mobilisé 27 femmes (j’étais donc complet !), qui sont venues le 2 octobre à mon studio photo. J’ai parlé de cet évènement à mon Groupe BNI Grand Avignon Ambition, lors d’une infomerciale. Ainsi est née l’idée que les femmes volontaires du Groupe viennent également poser à l’occasion d’Octobre Rose.

Quels ont été les plus gros défis dans ces photos ? Et les bonnes surprises ?

Le plus gros défi se trouve du côté des participantes. En effet, la thématique de « On Pose pour le Rose » étant la lutte contre le cancer du sein : l’idée est de faire des photos qui dévoilent plus ou moins la poitrine des participantes. J’ai l’habitude de travailler avec des personnes qui n’ont jamais posé. Je réalise également beaucoup de séance sexy/nu artistique avec des particuliers. Je sais mettre à l’aise, et donner confiance aux personnes qui viennent poser. Il est important de se souvenir que la pudeur, les complexes, sont propres à chacun d’entre nous. Certains vont considérer des photos « un peu osées » alors que d’autres les trouveront « très sages ». Je montre à chaque fois les photos aux personnes qui posent. Ainsi, elles savent ce qui a été photographié et comment cela été photographié. Pour ce genre de séance, deux choses sont importantes : le respect des modèles (de la part du photographe, mais aussi des autres participantes entre elles), et la confiance donnée au photographe. Sans ces deux aspects, les photos ne marcheront pas. 

Le plus gros challenge a été la photo de groupe pour les 8 femmes du Groupe BNI Grand Avignon Ambition. Car déjà, une photo de groupe est assez complexe à gérer (pose, attitude, lumière). Ici, en plus, nous avions peu de temps, et nous devions faire en sorte de ne pas trop dévoiler tout en montrant un peu, et en respectant également les pudeurs de chacune. 

La bonne surprise est plutôt une confirmation : je savais que les séances allaient se passer dans la bonne humeur, le sourire et le plaisir de poser pour une bonne cause. Et je n’ai pas été déçu : il a même fallu parfois un peu canaliser ! Mais je préfère cette ambiance de convivialité à toute autre.

Quels ont été les retours des participantes ? Et du public ?

Toutes les Ambitieuses ont été ravies du résultat. Je pense qu’elles ne se doutaient pas que cela pouvait aussi bien rendre. Le public ? Mystère ! À l’heure où je réponds à ce questionnaire, nous n’avons pas encore dévoilé la séance BNI.

Mais je peux en revanche répondre pour les 27 femmes qui sont venues le 2 octobre. Elles ont toutes été enchantées du résultat. Je peux le dire, car non seulement elles m’ont toutes fait des retours élogieux, mais en plus, elles ont toutes commandé des photos supplémentaires. En effet, avec le don de 30 euros, il y avait 2 photos offertes. Sur les 27, plus de la moitié ont commandé au moins 7 photos en plus, à raison de 5 euros par photo. Et 5 ont commandé toutes la galerie (au moins 10 photos).

Comment cette action a-t-elle aidé la recherche contre le cancer du sein ?

L’an passé, pour sa 4e édition, « On Pose pour le Rose », malgré un contexte sanitaire très compliqué, a mobilisé 550 participantes et a reversé 25 000 € à la recherche contre le cancer du sein.

Nous n’avons pas encore les chiffres de cette année, mais nous avons une estimation qui frôle les 45 000 € récoltés.

Pour ma part, j’ai déjà récolté pour la recherche contre le cancer du sein plus de 1 100 euros (séance photos, photos supplémentaires, ventes de goodies). Pour ma première participation, je suis ravi d’avoir pu ainsi aider cette association.

Vous avez reçu le titre convoité de Portraitiste de France de l’année 2021, décerné par la Fédération Française des Métiers et de l’Image (FFPMI) : comment cela s’est-il passé ?

En effet le 3 octobre 2021 à Grenoble, j’ai obtenu ce prestigieux titre du monde de la photographie qui est décerné entre autres par des Meilleurs Ouvriers De France photographes et des photographes hautement qualifiés et renommés.

Pour accéder à cette reconnaissance, j’ai dû proposer et envoyer les tirages papier de 12 photos dans plusieurs catégories imposées (1 femme enceinte accompagnée, 1 enfant de moins de 5 ans, 1 personne de plus de 60 ans, 1 groupe de 4 personnes, 1 portrait corporate, 3 portraits libres, 4 couples en extérieur, de préférence lors d’un mariage).

Ces 12 photos ont été jugées en fonction de la gestion de la lumière, la créativité, la composition, la gestuelle, le traitement de l’image. Le jury du Portraitiste de France se veut très exigeant sur la qualité du travail des photographes. D’autant plus cette année où les critères d’attribution ont été revus drastiquement à la hausse.

Le portrait est un art difficile et exigeant. Cette certification de Portraitiste de France, c’est l’assurance pour mes clients d’être chez un photographe hautement qualifié.

Quel a été le résultat pour votre business ?

Comme c’est tout récent, au niveau du chiffre d’affaires cela ne se ressent pas encore tout à fait. Mais j’ai pu avoir une belle visibilité dans les journaux et les radios de mon département. Notamment grâce aux contacts fourni par des Membres du Groupe BNI Grand Avignon Ambition. Cela est déjà beaucoup !

Que prévoyez-vous de refaire ou de faire différemment à l’avenir ? Voudriez-vous participer de nouveau à cet événement d’Octobre Rose ?

Oui, l’an prochain j’ai déjà bloqué la date du 1er octobre pour la 6e édition de « On Pose pour le Rose ». 

Je ne doute pas que les femmes de mon Groupe BNI seront encore partantes ! La thématique reste la même, j’ai quelques idées qui pourront être esthétiquement très jolies et différentes. Toujours se renouveler pour ne pas lasser et surprendre.

Avez-vous eu des fonctions au sein de votre Groupe ? Qu’est-ce que cela vous a apporté ?

Cela fait deux mandats que je suis au Comité d’Accueil. Cela permet de participer à la vie du Groupe, et d’apprendre peu à peu le fonctionnement interne de BNI. C’est enrichissant et sympathique.

Souhaitez-vous prendre d’autres fonctions au sein de votre Groupe ?

Je fais partie des personnes qui aiment bien s’investir. En effet, cela pourrait être intéressant. Personnellement, j’aime bien animer les débats : parler devant l’assistance ne me dérange pas. Donc, pourquoi pas un jour essayer la présidence ? Mais plutôt dans un mandat qui débuterait en octobre. Car ma grosse période d’activité se trouve entre avril et octobre. 

De quelle manière BNI vous a-t-il permis de changer la manière dont vous faites des affaires ?

Les rencontres, les échanges entres entrepreneurs peuvent éclairer notre vision, et la perception qu’ont les autres sur notre propre métier. Cela permet d’aiguiser son argumentaire et de trouver les bons mots pour faire comprendre le rôle que l’on peut jouer dans leur business.

Que souhaitez-vous mettre en avant auprès des Membres BNI ?  

J’ai deux offres qui peuvent intéresser nos amis BNIstes :

– séance portrait corporate (20 minutes de séance, 3 photos : 80 euros)

– séance mini famille (30 minutes, 4 photos,1 tirage 30×40 : 130 euros)

JE DÉCOUVRE L’ACTIVITÉ DE FRÉDÉRIC : www.frederic-sicard.fr

CONTACTER FRÉDÉRIC