3 Membres d’une même sphère s’allient et remportent un appel d’offres d’envergure !

723

Tous 3 Membres du Groupe BNI Performance et représentants de la sphère Communication, Thomas GINGREAU, Marie BONDEELLE et Valérie VAN OOST ont uni leurs forces et leur savoir-faire pour remporter un marché public de grande envergure.

Présentez-vous à ceux qui vous lisent…

Nous sommes 3 représentants de la sphère Communication au sein de notre Groupe BNI Performance : Marie Bondeelle, directrice artistique, Thomas Gingreau, imprimeur, et Valérie Van Oost, conseil éditorial et rédactrice, et nous aimons jouer collectif !

Votre trio s’est constitué grâce à vos activités complémentaires…

V.V.O. – En effet, je peux être amenée à travailler avec Marie pour le graphisme et avec Thomas pour l’impression, car j’accompagne les entreprises dans leur communication éditoriale. Je conçois et rédige des blogs, magazines, plaquettes, des livres… Avec un fort attachement à la qualité de l’information et de l’écriture. Nous avons le même type de clients.
T.G :
Mes clients vont aussi de la PME aux agences de communication, en passant par la sphère culturelle et les grandes écoles. Je suis responsable commercial sur Paris et IDF pour un imprimeur offset et numérique, l’imprimerie Prouteau. Je suis passionné par le papier, mais aussi par les aspects techniques et écologiques de la production imprimée : façonnage, finitions, matières utilisées, etc.
M. B –
Nous sommes tous les trois passionnés par nos métiers ! Pour ma part, je m’intéresse particulièrement aux domaines de la typographie et de l’illustration. Je conçois des projets d’identité visuelle et d’édition, avec un intérêt particulier pour la mise en scène de données chiffrées, la datavisualisation, qui permet d’appréhender plus facilement un ensemble de données complexes. Découvrir les nouvelles tendances dans le design au sens large et être à l’écoute est toujours enthousiasmant.

Vous faites souvent équipe ?

T.G – Chez BNI Performance, la sphère Communication est très développée et les partenariats se forment facilement entre les Membres.
M.B – C’est un véritable avantage pour nos clients : nous avons la possibilité de les accompagner de manière globale et de les conseiller selon leurs besoins. J’ai travaillé avec Thomas à plusieurs reprises, avec Valérie, mais aussi avec d’autres Membres de notre sphère : Brigitte Trichet (pour l’édition de livres) ou encore Frédérique Toulet (photographe). Nous pouvons faire de la communication 360° avec l’agence web de Michael Vasyuk, de la vidéo avec Nicolas Burnage et même de la signalétique et de la scénographie pour les showrooms avec Juliette Dupuy.
V.V.O – Nos chemins se croisent effectivement sur de nombreux projets. Notre sphère est comme une agence de communication, elle nous permet d’être force de proposition auprès de nos clients en nous appuyant sur des ressources diverses, fiables et créatives.

C’est cette dimension collective qui vous a amenés vers BNI ?

Thomas Gingreau – Non. Lors de mes premiers pas chez BNI il y a 4 ans et demi, je suivais plus le double besoin de développer mon réseau et mes affaires. Je n’avais pas conscience de la puissance du collectif que représente un Groupe. Aujourd’hui c’est différent, et cette dimension me vient tout de suite en tête quand je pense au Groupe.
Marie Bondeelle – Dans ma pratique, j’ai collaboré avec d’autres créatifs et apprécié la richesse d’un travail mené en équipe. En intégrant ce Groupe BNI, il y a un an, je souhaitais simplement développer mon réseau, puis j’ai découvert la possibilité de collaborer avec des professions de la même sphère, mais avec des profils complémentaires.
Valérie Van Oost – Pour ma part, j’ai intégré le Groupe il y a 7 ans, pour la dynamique du collectif. J’apprécie toujours autant la force du Groupe, la diversité des profils et la richesse des échanges. Indépendante, j’aime le travail en équipe et j’ai pu nouer de nombreux partenariats.

Vous venez de remporter ensemble l’appel d’offres du Comité National Olympique pour la réalisation de ses publications. Aviez-vous déjà répondu à des appels d’offres communs ?

V.V.O – C’est la première fois ! Lorsque j’ai vu l’appel d’offres pour la création et la production des publications et outils de communication du Comité National Olympique et Sportif Français, j’ai immédiatement proposé de répondre ensemble ! On s’est lancés avec enthousiasme, énergie, mais en pensant que cette première réponse commune était surtout un galop d’essai pour d’autres appels d’offres…
T.G : Nous savions qu’en face de nous, il y aurait des agences de communication, potentiellement plus grosses et expérimentées sur les appels d’offres. Mais nous avions pour nous nos expériences collectives passées sur divers projets, et la souplesse de notre structure. Nous avons répondu en groupement d’indépendants, chacun pouvant apporter son expertise dans son domaine… Et cette stratégie fut payante !
M.B – C’est un défi intéressant de répondre à une institution telle que le CNOSF, dont l’actualité est riche. Les clients institutionnels permettent d’aborder des sujets de société – le sport, la santé, les JO – et de toucher des publics larges.

Qu’est-ce qui a fait la différence avec vos concurrents ?

T.G : Ce que je peux dire, c’est que nous sommes tous les trois attachés à la qualité de notre travail. Pour ma part, cette qualité se traduit par le fait de conseiller le client sur un papier, un format, un façonnage, en fonction de sa communication et de ses objectifs…
V.V.O – Nous partageons des valeurs communes qui sont celles de notre Groupe BNI. Être indépendants et avoir le sens du collectif. D’un point de vue professionnel, nous aimons travailler le fond et la forme. Le contenu, le graphisme, le format et le papier choisis doivent porter ensemble le discours de nos clients, avoir du sens pour ceux à qui il s’adresse.
M.B – Nous avions a priori moins de chances qu’une agence établie, mais nos forces, en tant que petite structure, réside justement dans notre enthousiasme à travailler ensemble, notre souplesse et notre agilité. Nous aimons être force de proposition, l’exigence et le conseil sont les piliers de nos pratiques de la communication.

Mettez-vous en place des actions pour poursuivre ce travail d’équipe ?

T.G : Le fait d’avoir remporté́ cet appel d’offres nous a donné́ envie d’aller plus loin dans cette collaboration. Nous avons d’ailleurs édité tous les trois un dépliant en septembre, autour du thème du temps dans la communication, un sujet qui nous permet de parler de nos métiers, de nous présenter, mais aussi de prospecter différemment et collectivement.
M.B – Au-delà de la prospection proprement dite, c’est aussi un moyen de réfléchir ensemble aux enjeux de nos métiers. Définir ainsi ce qui nous anime nous permet de visualiser des projets pour lesquels notre expertise apportera une plus-value réelle et cibler plus précisément les clients avec lesquels nous souhaitons travailler.
V.V.O – Ce dépliant est réalisé comme un petit journal qui montre notre savoir-faire et notre approche commune. Nous préparons un nouveau numéro pour janvier !

Ce sens du collectif, comment le vivez-vous au sein de votre Groupe BNI ?

M.B – Je m’engage au sein de la sphère Communication, à travers plusieurs partenariats et également des rôles, l’organisation d’événements comme une JDI, et actuellement les réseaux sociaux. Cette participation aide à se sentir co-responsable et partie prenante d’une progression commune…
V.V.O – Je pense qu’il est important d’animer et de faire vivre sa sphère professionnelle au sein d’un Groupe. Par ailleurs, je ne peux pas m’engager dans un Groupe sans être active dans son développement. C’est pourquoi j’aime m’investir dans des rôles. Comme actuellement la Coordination des Événements.
T.G : Par définition, un Groupe BNI, c’est un collectif. S’y impliquer aide à mieux faire vivre et grandir le Groupe, tout en étant plus visible aux yeux des autres Membres.

Quels sont vos projets ?

V.V.O Nous pouvons réaliser, de la conception à l’impression en passant par la rédaction, des rapports annuels, des livres d’entreprise, par exemple pour des anniversaires, des livrets d’accueil. Nous aimerions beaucoup travailler pour des ordres professionnels, des mutuelles, des fondations d’entreprise. J’aimerais être mise en relation avec Camille Prouvost, chargée de communication au Conseil national de l’Ordre des architectes.
M.B – Et, côté fondations, avec Isabelle Paillard, Directrice de la communication de la Fondation Groupe EDF !
T.G – Notre collectif pourrait parfaitement intervenir dans le secteur des mutuelles. J’aimerais pour ma part rencontrer Isabelle Genest, Responsable de la communication interne et externe à la CARAC.

JE DÉCOUVRE LES ACTIVITÉS DE MARIE, THOMAS ET VALÉRIE :

Marie Bondeelle – mariebondeelle.commarie.bondeelle@gmail.com
Thomas Gingreau – imprimerie-prouteau.fr
thomas@imprimerie-prouteau.fr
Valérie Van Oost –
vvo-conseil.comvalerie.vanoost@gmail.com