Une association née du confinement…

126

Paul JOFFRE et Adeline BARZILAI sont respectivement livreur de repas et restauratrice. Tous deux Membres du Groupe BNI Mont des Alouettes Les Herbiers, ils ont trouvé, durant le confinement, une occasion d’associer leurs activités.

Quelle activités professionnelles représentez-vous au sein de votre Groupe ?

P.J. : Je fais de la livraison de repas, je suis gérant fondateur de La Popote.

A.B. : Et moi je suis co-gérante du restaurant Aroma !

 

Comment vous êtes-vous rencontrés ?

P.J. : J’appréciais déjà le restaurant Aroma pour y être aller avant d’être Membre BNI, mais je ne connaissais pas Adeline. Pour moi, c’est BNI qui nous a permis de vraiment nous découvrir.

A.B. : Pour ma part, au BNI.

Quelle sont les spécialités de vos sociétés ?

P.J. :  Je sélectionne les partenaires restaurateurs ou autres métiers de bouche afin de proposer une offre de repas qu’on n’a pas l’habitude de trouver en livraison en entreprise. Je veux que les convives se souviennent de ce repas comme d’un bon moment. L’objectif étant de créer un vrai moment à part autour de ce repas, dans la journée de travail.

A.B. : Une restauration de qualité, un travail des produits frais et locaux, le tout associé à un service et une cuisine de qualité, tout en simplicité.

Quelles ont été vos motivations et/ou objectifs pour rejoindre BNI ?

P.J. : Le tempérament du Groupe BNI Mont des Alouettes, son dynamisme, le réseau BNI, et pour ma part, l’objectif de gagner en notoriété.

A.B. : La sensation d’intégrer un bon Groupe, avec de la bienveillance. Et pour moi, plus de visibilité.

Sur quelle idée s’est construit votre partenariat ? 

P.J. : Il s’est fait naturellement. Le confinement a stoppé net la restauration traditionnelle. La livraison était LA solution pour maintenir l’activité d’Aroma. Il y avait aussi une attente des clients. S’ils ne pouvaient plus aller chez Aroma, La Popote leur a apporté Aroma à domicile. 

A.B. : Naturellement, comme le dit Paul. Après le confinement, il a fallu réagir vite et Paul nous a apporté la solution de la livraison de nos repas.

Quelles actions concrètes avez-vous développées ensemble, durant le confinement ? 

P.J. : La Popote livrait les menus proposés par Aroma au domicile des personnes qui rêvaient d’un bon resto. 

A.B. : Un véritable partenariat de confiance… On a pu échanger beaucoup sur la mise en place de la livraison.

Quelles ont été les retombées ?  

P.J. : Cela a fait parler de nous dans Ouest France, et puis il y a eu la reconnaissance des clients. On était là, on n’a pas laché.

A.B. : De la visibilité, les clients ne nous ont pas oublié pendant cette période et nous en parlent encore maintenant.

Que pensez-vous faire comme affaires ensemble dans le futur ? 

P.J. : Nous avons des projets en cours de réflexion.

A.B. : Suite à la réouverture du restaurant, nous avons stoppé les repas à emporter, mais d’autres projets sont effectivement à l’étude.

De quelle manière BNI vous a-t-il permis de changer la manière dont vous faites des affaires ?  

P.J. : C’est toujours plus facile d’aborder un nouveau client quand il nous a été recommandé et puis, cela me permet d’avoir des points de vue, des regards différents sur mon business que je n’aurais jamais eus seul…

A.B. : Cela nous permet d’avoir un point de vue extérieur, toujours dans la bienveillance, pour nous permettre d’évoluer. BNI crée du lien, de la confiance.

Que souhaitez-vous mettre en avant auprès des Membres BNI ?  

P.J. : Un Service qui peut leur permettre de gagner du temps, du confort et des pauses déjeuners très gourmandes.

A.B. : Montrer, que l’on peut servir une cuisine semi-gastronomique, tout en ayant un service et une ambiance conviviaux.

 

JE DÉCOUVRE LES ACTIVITÉS DE PAUL ET ADELINE :

https://www.lapopoteetplus.com/

https://www.restaurant-aroma.com/

logo_popotte.jpegIMG_20200311_165231_292.jpg