Un nouveau Groupe BNI dans le 44 !

669

Un nouveau Groupe BNI vient de naître en Loire Atlantique : BNI St Nazaire Presqu’île. Il compte aujourd’hui 27 Membres. Témoignages de Maher ANTOY, l’un de ses fondateurs et Directeur Consultant, et de Benjamin DELAGOUTTE, Directeur Exécutif BNI pour le département.

Quand êtes-vous devenus Membre pour Maher et Directeur BNI pour Benjamin ?

M.A. : Je suis devenu Membre en avril 2013.

B.D. : Membre en septembre 2014, DC depuis décembre 2016, et ED depuis décembre 2020.

Comment avez-vous connu BNI ?

M.A. : Une amie de mon associé le sollicitait régulièrement, mais celui-ci ne prenait jamais le temps et un jour il s’est dit : « Elle me connaît bien, elle sait que mon temps est précieux, donc si elle me sollicite régulièrement, c’est que ça doit être vraiment intéressant ! » Il m’a demandé de l’accompagner, c’était en décembre 2012 et c’est là que j’ai vécu ma première expérience BNI…

B.D. : Un ami de la Table Ronde de Lannion m’y a invité en me disant : « Prépare juste une présentation de ta boîte en 60 secondes, le reste : tu verras ! »

Quelles ont été vos motivations pour rejoindre BNI ?

M.A. : L’idée que j’avais des réseaux d’entreprises était le côté « mondain » où il fallait faire la courbette aux grandes familles d’entrepreneurs ou aux acteurs de développement économique locaux pour avoir du boulot ! Ce que j’aime dans BNI, c’est que ce n’est ni un club, ni une association et qu’on n’y vient pas uniquement pour faire que du réseau : c’est un groupe de travail, une entreprise qui fournit un service nous permettant de développer nos capacités à nous faire recommander par nos co-Membres.

B.D. : Après un an à mon compte dans une région où je n’avais pas d’attaches, à m’user à faire de la prospection à froid, j’avais besoin de développer une clientèle plus simplement. J’ai évidemment été séduit par la recommandation d’affaires !

Quelles sont vos activités professionnelles ?

M.A. : Je suis spécialiste en Dimensionnement des Structures, ma société s’appelle mats&linger.

B.D. : Je suis désormais Directeur Exécutif BNI pour la Loire-Atlantique.

De quelle manière BNI vous a-t-il permis de changer la manière dont vous faites des affaires ?

M.A. : La liste est longue ! En plus, d’avoir amélioré mes compétences relationnelles, à ce jour, je fonctionne avec mes clients comme avec mes co-Membres : je me suis fixé un moment dans la semaine pour les aider à faire du business. Je suis encore plus attentif à des opportunités d’affaires pour eux, et si je suis appelé à me faire suppléer, mon suppléant sera un client ou un fournisseur. Ainsi, lorsque mon client voit que je l’aide à développer ses affaires, il a encore plus envie de travailler avec moi ! À ce jour, 80% de mes clients sont des amis avec qui nous partageons des purs moments de joies (naissances, mariages, anniversaires, …), mais également des moments difficiles, comme le décès de Catherine Mouraud, Membre BNI, l’année dernière.

B.D. : Le fait d’avoir du réseau, de connaître beaucoup de professionnels, m’a permis de devenir incontournable pour mes clients, car j’ai toujours une solution à chacun de leur problème.

Vous venez de lancer un nouveau Groupe BNI, parlez-nous en…

M.A. : Le Groupe s’appelle BNI Saint-Nazaire Presqu’île. Il compte 27 Membres et s’est lancé à 25 Membres.

Quelles personnes ont été essentielles dans la création et le lancement de ce Groupe ? Qui tenez-vous à remercier ?

M.A. : Les Membres clés qui ont permis de concrétiser le projet étaient surtout les personnes du noyau dur qui ont fait preuve de résilience lorsque les réunions sont passées en ligne et je tiens particulièrement à remercier Émilie, José, Christine, Séverine, Chrystel, Samuel, Luc, Nicolas, Cédric, Matthieu, …

Comment s’est déroulé ce lancement de Groupe ? Racontez-nous les hauts et les bas !

M.A. : Du jamais vu ! Tout a commencé lors d’une réunion d’équipe où Benjamin m’explique qu’il me laisse les clés du bateau et que, tant que ça respecte notre environnement BNI, J’ai carte blanche… Et après la réunion d’équipe, mon associé Jean-Pierre me dit : « Pour le lancement, fais comme si c’était pour toi ! »

Le lendemain, j’appelle le Membre du Groupe spécialisé en son et éclairage, je lui présente mes idées, il me dit : « Je n’ai jamais fait ce que tu me demandes, mais je suis équipé et ça m’intéresse. »

La veille du lancement en ligne, j’arrive sur le lieu où nous allions animer celui-ci : il y avait un plateau télé, 3 caméras, 4 techniciens, je ne sais plus combien d’ordinateurs, … C’était incroyable !

Le jour J, nous avons eu l’honneur de recevoir Christophe RIBAIMONT, notre Directeur National, il a vécu ce moment comment tous les autres participants (107 participants : un record 🏆) avec un grand sourire, beaucoup d’énergie, pas de temps mort, beaucoup d’interactions. Tout le monde a pu apprécier les moyens techniques déployés pour cet événement. Le lendemain, une société de communication qui était présente au lancement m’a dit : « Avant de vivre l’événement d’hier, nous pensions qu’on était des spécialistes en communication et là, vous nous avez vraiment surpris ! »

B.D. : J’ai tenu à laisser l’opportunité à Maher et à toute l’équipe BNI St Nazaire Presqu’île de vivre un vrai beau lancement. S’éclater, donner le meilleur d’eux-mêmes et faire vivre la devise de BNI 44 : « Time to play ! ». Un lancement, c’est un évènement fondateur dans la vie d’un Groupe. C’est le moment où le Groupe dit au reste du monde : « Nous sommes là, nous avons le talent et la passion, et il faudra désormais compter sur nous ! »

Ils ont réussi le pari de faire un évènement online incroyable, qui a bluffé les plus de 100 participants présents, moi le premier ! Je suis hyper fier de chacun des Membres de BNI St Nazaire Presqu’île !

Comment se sont passées les réunions lors de la création du Groupe ? Quels ont été les temps forts pour vous ?

M.A. : L’avantage d’avoir un noyau dur composé de Membres positifs et engagés permet d’améliorer la participation de la plupart des Membres. Les réunions de création ont démarré en présentiel, un mois après, elles ont continué en ligne (l’avantage est que cette période a permis de construire encore plus de liens entre les Membres), elles ont repris en présentiel pendant 2 à 3 mois, ce qui a permis de faire encore plus de croissance et la suite s’est faite en ligne. L’avantage des réunions en ligne, c’est aussi ne opportunité pour les grands dormeurs !

Et pour moi, les temps forts étaient lorsque les Membres pouvaient se voir : ils en profitaient pour déjeuner ou dîner ensemble, ce qui a participé à créer encore plus de liens entre eux.

B.D. : Une création de Groupe, c’est un projet difficile et une formidable aventure humaine. Le contexte sanitaire a augmenté le challenge ! Ma plus belle récompense, c’est d’entendre les Membres du Groupe dire après le lancement : « Ce que j’ai vécu ce matin me rend fier d’être BNI, d’appartenir à ce Groupe ! »

Quelles ambitions avez-vous pour ce Groupe ?

M.A. : J’ai soufflé mes 44 bougies le 28 mai, Saint-Nazaire est dans le département 44… Ma principale ambition est que BNI Saint-Nazaire Presqu’île soit composé de 44 partenaires d’affaires avant la fin de l’année. Mais, je vais vous livrer un secret : ce n’est pas à moi d’avoir de l’ambition pour eux. C’est à eux d’en avoir pour eux et leurs clients ! Je ne suis pas superman, je suis là pour leur expliquer comment fonctionne notre système et déployer la méthode pour obtenir le maximum de succès, mais l’énergie doit venir de l’intérieur.

B.D. : Premier Groupe du 44 avec 44 Membres ? Chiche !!!

Quel est l’élément qui vous semble le plus important dans une création de Groupe aujourd’hui ? Sur quels points faut-il être vigilant selon vous ?

M.A. : Le plus important selon moi, est d’avoir des piliers engagés et des compétiteurs de nature. S’ils ont un esprit de compétition, cela va se ressentir dans leur participation, dans la caractéristique de leurs Invités et surtout dans la culture du Groupe. Les formations transmises aux Directeurs Consultants pour la création de Groupe sont efficaces car on y apprend que les participants doivent venir à chaque réunion avec un Visiteur. Cela façonne leur esprit de contributions hebdomadaires, c’est essentiel pour la culture du Groupe. Car lorsque le Groupe sera en fonctionnement, l’état d’esprit perdurera…

Le point de vigilance le plus important est d’analyser la participation de chacun et surtout de lever les blocages au cas où certains Membres n’arrivent pas à partager leur réseau…

B.D. : Créer la culture du Groupe ! Tout se passe maintenant. Si le Groupe acquiert la bonne culture, il la fera vivre des années durant.

Avez-vous un conseil à donner à d’autres Directeurs et Membres pour une création de Groupe réussie ?

M.A. : Si les Membres ne participent pas dans le partage de leur réseaux ou l’identification de Visiteurs, malheureusement, ils ne pourront pas faire le job pour identifier des recommandations. Soit on accepte que BNI n’est pas fait pour eux, soit on croit en leur transformation. Et donc, pour les mettre en mouvement, j’ai utilisé plusieurs leviers :

1. Former régulièrement les Membres à identifier et convier des visiteurs.

2. Impliquer les Membres qui réussissent à respecter leurs engagements d’avoir un Visiteur par réunion en les faisant témoigner ou leur permettant d’animer des ateliers de formation pour aider leurs co-Membres.

3. Créer ce que j’ai appelé des « Binômes de performance » : ainsi, les duos travaillent en équipe, on se rapproche plus de la responsabilité individuelle car les Membres les moins performants ne se cachent pas derrière 2 à 3 Membres.

4. Présenter toute les semaines la participation de chaque Membre et mettre en avant les Membres performants, comme ça fait partie de nos pratiques dans les Groupes opérationnels, on les met tout de suite dans le bain.

B.D. : Placer très haut le niveau d’exigence, dès le début. Créer les conditions favorables à une ambiance stimulante. Sans travail ni passion, pas de résultats.

Que souhaitez-vous mettre en avant auprès des Membres BNI qui vous lisent ?

M.A. : Après le lancement, mon associé a dit que le succès et la qualité de ce qu’il a vécu lors de cet événement le rendait fier d’être Membre BNI, voilà ce qui me touche ! C’est ce sentiment de fierté et d’appartenance à notre propre Groupe et la communauté la plus efficace au monde de recommandations d’affaires.

B.D. : Soyez fiers de faire partie de la communauté des Membres BNI. Nous avons une culture d’entreprise incroyable.

JE DÉCOUVRE LES ACTIVITÉS DE MAHER ET BENJAMIN : www.mats-linger.com / www.bni44.fr

CONTACTER BENJAMIN et MAHER