Formule en ligne pour créer un futur Groupe en présentiel

472

Anne-France Di Bella était Membre du plus ancien Groupe BNI de Vichy depuis 2013 et est devenue DC en 2015. Elle nous raconte la fermeture de celui-ci et sa renaissance en ligne.

Pourquoi avoir rejoint BNI ? Racontez-nous votre histoire BNI ! 

En 2007, avec une amie, nous avons fait le constat que les réseaux existants ne nous correspondaient pas. Nous ne savions pas interagir dans les évènements business, nous avions le sentiment de ne faire qu’échanger des cartes de visite. Nous avons donc créé ce qui nous semblait être la solution à notre problème. Un Club Business basé essentiellement sur la convivialité. https://www.vichy-economie.com/carnet_economique/business-en-03/

Après quelques années, la belle idée s’est révélée pour moi lourde à porter, l’écoute et le « tout convivialité » qui étaient notre marque de fabrique me transformait en assistante sociale et je passais mes réunions à écouter nos membres se plaindre de leurs difficultés.

Le hasard faisant toujours bien les choses, mon mari décide de changer de comptable pour notre restaurant et il se trouve que celui-ci était Membre Fondateur du premier Groupe BNI de Vichy.

Nous recevons donc une invitation au lancement de ce Groupe BNI (que certaines personnes nous décrivent comme « un club business américain où tu dois aller tôt le matin, toutes les semaines, qui coûte 1 000 euros, où il faut avoir des Invités et dire son chiffre d’affaires » !) Pour nous qui étions des bénévoles la description était sidérante !

D’un naturel curieux, j’accepte néanmoins l’invitation… Je n’oublierai jamais cette matinée de lancement, l’énergie, le professionnalisme et la complicité qui régnaient parmi les Membres et plus que tout, l’optimisme que tout cela mettait en avant.

Je suis devenu Membre et je n’ai jamais regretté ma décision. Aujourd’hui, je suis définitivement piquée BNI !!!

Vous avez décidé de fermer l’un de vos Groupes… Mais de créer un Groupe online régional ! Racontez-nous comment cela s’est passé. 

Le plus ancien Groupe de Vichy, celui qui m’avait accueillie, avait perdu son âme. Les échanges étant suffisants pour certains et pratiquement nuls pour d’autres, plus aucune énergie positive ne se dégageait des réunions. Après plusieurs tentatives pour lui redonner vie, la décision est prise de le fermer.

Je communique à la fin de la dernière réunion avec 2 Membres, fans de la méthode, pour leur dire qui si un jour ils le souhaitaient, je serais partante pour recréer un Groupe avec et autour d’eux. Je n’imaginais pas qu’ils allaient me téléphoner le jour même et que nous allions immédiatement lancer une nouvelle création !

Tout cela a coïncidé avec le premier confinement, la création s’est donc faite en visio, mais le Groupe a toujours était destiné à être présentiel.

Patrick Bernard, notre délégué régional aux créations de Groupes, et moi avons vite décelé la force des créations en visio. Les Membres sont focalisés sur le but et font d’emblée plus de Tête-à-tête car ceux-ci prennent tout leur sens et permettent de connaître rapidement le co-Membre, ses besoins et les synergies qui peuvent s’opérer.

Le Groupe a été lancé en mars dernier, avec un Hall of Fame à la clé. Le sentiment d’appartenance y est très fort et la première vague de renouvellement s’annonce prometteuse.

Durant cette création, les nombreux échanges avec Patrick Bernard nous ont conduits à la décision de lancer la création d’un Groupe régional online avec une vision et un objectif très précis :

  • Un Groupe de spécialistes aux activités parfaitement définies à l’entrée
  • 50 Membres au lancement pour une puissance immédiate
  • Les Membres doivent pouvoir répondre à des sollicitations sur un périmètre géographique large à l’intérieur de la zone franchisée (mais pas nécessairement sur toute la zone)
  • Nous nous adressons essentiellement à un niveau hiérarchique +1 par rapport aux Membres de terrain

Comment évaluez-vous ce projet ? Qu’est-ce qui fait sa réussite ?

Nous sommes très enthousiastes ! Nous terminons de constituer le noyau dur (à 25 Membres) et les professionnels qui nous rejoignent sont pour beaucoup très concernés par les technologies d’avenir (produits luminescents, aide aux entreprises pour le passage au digital, etc..) ce qui est cohérent avec un Groupe online. Nous sommes persuadés que ce Groupe sera apporteur d’affaires auprès des Groupes de terrain et qu’un phénomène de « va et vient » entre Groupes en présentiel et ce Groupe online se fera très rapidement en termes de recommandations. Ils vont se nourrir mutuellement de par la différence de statut des Membres.

Avez-vous utilisé des outils particuliers ? Lesquels ? 

Pas d’outils particuliers mais un process bien cadré : la première phase de recrutement se fait exclusivement par des entretiens individuels conduits par Patrick et/ou moi. Le Membre invitant est présent en visio avec le prospect qu’il présente, le projet est expliqué et les exigences bien mises en avant. Nous répondons à toutes les questions et si le prospect n’a jamais participé à une réunion BNI, nous l’invitons à le faire avant toute prise de décision. Un second rendez-vous est fixé pour finalisation, si les 2 parties sont d’accord.

Un groupe WhatsApp est créé pour mettre les Membres immédiatement en contact dès validation. Des temps conviviaux ont déjà été réalisés – des choses toutes simples telles qu’un déjeuner au resto – et seront reconduits à raison d’un par mois, sans obligation de participation. Les Membres se découvrent, la complicité est presque immédiate et pour l’instant, nous n’envisageons pas d’organisation de grands évènements.

Qu’avez-vous observé dans la dynamique du Groupe grâce à cela ?  

Les nouveaux Membres sont immédiatement considérés comme « des interlocuteurs de valeur » et les échanges et Tête-à-tête se mettent rapidement en route.

Quelles ont été les retours des Membres durant cette expérience ? 

L’expérience n’est pas terminée, mais le format plait et correspond au public visé : la visio pour se connecter de partout, l’horaire : 10h / 11h30 (12h avec les temps d’échanges). Pour nos décideurs qui se déplacent beaucoup, il était difficile d’être dans un Groupe traditionnel. Là, à 10h, ils sont généralement arrivés sur leur lieu de rendez-vous et ne sont plus sur la route.

Qu’avez-vous appris ? 

En réalité… Rien !!!  Si ce n’est que tout est dans la méthode et que nous nous devons d’être exigeants. La création peut être un tout petit peu plus longue (la Covid n’aide pas), mais nous devons aller au bout de ce qu’est notre vision.

Quels autres outils vous aident particulièrement à développer ce Groupe ? 

Zoom est le support 

Quel aspect de la méthode BNI vous aide le plus dans l’accompagnement de vos Groupes en ce moment ? 

Le suivi des IDP, car il permet de montrer factuellement l’efficacité de la méthode, même lorsque la situation de nos entrepreneurs est compliquée.

Quel élément vous semble le plus important pour donner aux Membres ce dont ils ont besoin en ce moment ? 

Un équilibre toujours délicat entre rigueur, respect de la méthode et la prise en compte d’une situation inédite dans les entreprises (personnel absent, difficultés d’approvisionnement). Nous ne pouvons pas « appuyer sur la tête » de nos Membres qui pour certains sont déjà épuisés.

CONTACTER ANNE-FRANCE