3 Groupes BNI au fil de ses déménagements !

344

Alice OWIECZKA est Membre du Groupe BNI Comédie, à Bordeaux, après avoir participé à 2 autres Groupes en région parisienne. Au fil de ses déménagements, elle a su à chaque fois glisser BNI dans ses cartons…

Parlez-nous de votre activité…

Je suis gérante de mon entreprise, qui porte le même nom que moi ! Étant entrepreneure individuelle, je ne me peux dissocier l’identification de mon entreprise de ma personne. Je ne délègue aucune tâche stratégique pour mes clients, il était donc plus simple d’être identifiée par mon nom.

Quelle est la spécialité de votre société ? Qu’est-ce qui vous distingue de vos concurrents ?

Ma spécialiste c’est le référencement payant via Google Ads : remonter le site de mon client en position numéro 1 de Google après une requête d’un.e utilisateur.ice. Trois éléments me distinguent de mes concurrents :

1/ Pédagogie : je suis formatrice depuis 2017, en écoles privées ou en formation intra-inter entreprise. J’aime expliquer aux clients comment et pourquoi je mets telles ou telles méthodes en place pour leur visibilité.

2/ ROI : le fil conducteur de toutes mes stratégies d’acquisition de trafic est le Retour sur Investissement. Ma prestation doit être un investissement et non une charge. Mon but est donc de rapporter davantage de chiffre d’affaires à mes clients que de dépenses publicitaires, que le site soit un site vitrine ou un site e-commerce.

3/ Expérience : j’ai plusieurs points de vue grâce à ma carrière… chez l’annonceur, en agence et désormais à mon compte. J’ai conscience des enjeux de chaque partie, ce qui me permet de passer en mode “caméléon” et de m’adapter à toutes sortes de clientèles : à distance, physiquement, via des intermédiaires…

Quelles ont été vos motivations et/ou objectifs pour rejoindre BNI ?

La première motivation quand on ne connait pas encore BNI est simple : augmenter son chiffre d’affaires. Une fois que l’on connait un peu plus ce que BNI peut apporter, les motivations s’ouvrent aussi sur la volonté de se sentir intégrée à une économie locale, de faire partie d’un Groupe bienveillant et soutenant, et de briser également la solitude du freelance.

Quand êtes-vous devenue Membre BNI ?

J’ai intégré un premier Groupe BNI (Esbly à Vaires-sur-Marne) pendant un an à partir de 2017. J’ai déménagé et j’ai donc pu me rapprocher de ma ville de résidence en découvrant le BNI Lagny Marne Affaires en 2018, pour une nouvelle année. Après une petite pause et un déménagement à Bordeaux en 2020, j’ai attendu que les réunions reprennent en présentiel pour “m’inviter” dans un Groupe BNI bordelais. En décembre 2021, je prends donc mes bonnes résolutions sous le bras et je me rends à une réunion, celle du BNI Comédie au Théâtre Molière, à Bordeaux Centre. Et j’ai choisi d’intégrer celui-ci ! Me voilà de nouveau BNIste, et je me sens faire partie d’un réseau.

Racontez-nous comment s’est passée cette transition… Était-ce plus facile grâce au fait qu’une réunion BNI ne change pas de format, par exemple ?

J’ai changé de région après certaines prises de conscience pendant la crise sanitaire. Après le second confinement, j’ai claqué la porte à une vie un peu trop oppressante en région parisienne, autant professionnellement que personnellement. La transition s’est faite rapidement dès la reprise des réunions physiques pour une raison simple : je connaissais déjà le fonctionnement et la méthode BNI. Le format identique des réunions dans le monde entier permet de vite se projeter et de recréer du lien autour de soi.

Qu’est-ce qui vous motive et que vous appréciez le plus dans votre Groupe BNI ?

Nos réunions hebdomadaires ont lieu les jeudis matin. J’ai plaisir à retrouver mon Groupe ce matin-là, pour la convivialité et la bienveillance de mes co-Membres. Notre Président sait comment nous donner le sourire et nous insuffler cette motivation pour la fin de semaine grâce à sa bonne humeur. C’est aussi pendant les réunions qu’on prend conscience de l’émulation créée par les recommandations entre Membres, le chiffre d’affaires généré grâce à ces mises en relation. Cela permet de se rappeler chaque jeudi les raisons qui nous font mettre le réveil à 5h30 !

Avez-vous eu des fonctions au sein du Groupe ? Si oui, quels en ont été les bénéfices (personnels et professionnels) ?

Lorsque j’étais en Seine-et-Marne, je suis passée par plusieurs postes : Comité d’Accueil pour commencer, Présidente et Vice-Présidente. Dans mon Groupe actuel à Bordeaux, j’ai vite pris un poste au Comité d’Accueil, souvent le premier par lequel on passe pour s’intégrer facilement. Et je suis ravie d’être la prochaine Vice-Présidente du mandat d’octobre 2022. C’est une bonne manière de prendre confiance au sein du Groupe. Et puis j’aime les chiffres et les mettre en valeur de manière pédagogique et les responsabilités ne me freinent pas !

Pouvez-vous nous raconter une anecdote que vous souhaiteriez partager avec les Membres BNI ?

En 2017, je fais la rencontre de Gersende Diquelou, ancienne Directrice Consultante du Groupe BNI Esbly. Elle est ma meilleure amie aujourd’hui. Son compagnon de l’époque, Stéphane Paris, également ancien BNIste, est devenu mon associé dans une autre structure. Et parce que “jamais deux sans trois”, j’ai fait la rencontre de mon compagnon à Bordeaux dans mon Groupe actuel. Bref, les rencontres qui vous marquent à vie à BNI, c’est devenu une habitude dans mon parcours !

De quelle manière BNI vous a-t-il permis de changer la manière dont vous faites des affaires ?

Lorsque je faisais mes armes d’entrepreneure il y a six ans, BNI m’a apporté une confiance en moi dans le business que je n’aurais pas eue aussi rapidement ou pas aussi “complètement”. Pas de langue de bois au BNI, que du concret. Cela m’a permis de mieux comprendre les mécaniques de croissance d’entreprise, d’adhérer à une méthode et de l’éprouver. Pendant quelques mois en arrivant à Bordeaux, j’ai fait partie d’un autre réseau d’affaires exclusivement féminin. Ça n’était pas aussi efficace que BNI, pas aussi rigoureux. Je suis donc revenue à mes “premières amours”.

Que souhaitez-vous mettre en avant auprès des Membres BNI ?

Je suis à la recherche de garages remplaçant les pare-brise dans la région bordelaise, franchisés ou indépendants. Mon meilleur cas client est un garage de ce type en Seine-et-Marne, qui était passé de 5 000 € de CA via Google à 20 000 € en 3 mois. D’autre part, je pratique le yoga à titre personnel, j’aimerais donc apporter mon expertise à des studios de yoga pour les aider à trouver ou à faire croître leur clientèle locale.

JE DÉCOUVRE L’ACTIVITÉ D’ALICE : https://alice-referencement.fr/

CONTACTER ALICE