« Je ne me vois pas arrêter BNI, je m’éclate ! »

1172

Yohann PINEAU est Membre du Groupe BNI Anjou Performance depuis avril 2019. Il est l’un des instigateurs du développement de la sphère Communication et Évènement au sein de son Groupe. Un rôle qu’il assure avec enthousiasme !

Comment avez-vous connu BNI ?

J’ai été sollicité par Emmanuelle Monroche, une ancienne BNIste, amie de ma Direction. Elle m’a proposé de venir faire une visite un mercredi matin au sein de son Groupe. Je me suis demandé où j’avais mis les pieds ! Je n’avais jamais assisté à ce type de réunion au cours de mon expérience professionnelle.

Qu’est-ce qui vous motive et que vous appréciez le plus dans votre Groupe BNI ?

Pour être franc, je l’adore ! Je dors mal le mardi soir avant la réunion du mercredi matin, je pense à des tonnes de choses. Et c’est pire à l’après réunion : je suis boosté et je ressors avec des tonnes d’idées.

Ce qui me motive, c’est l’ambiance du Groupe, sa convivialité, son état d’esprit aussi bien décalé que résolument efficace. J’essaye – non, je donne ! – un maximum, aussi bien pour mon Groupe que pour nos Invités, comme à la préparation de la réunion. Toujours là pour donner un coup de main.

Quelle activité professionnelle représentez-vous au sein de votre Groupe ? 

Je suis technico-commercial au sein de la société Electronic Loisirs Angers SONO. Nous sommes spécialisés dans la vente et la location de matériel dans le domaine de la sonorisation, l’éclairage, l’audiovisuel, les instruments et bien plus encore.

Quelle est la spécialité de votre société ?

Je travaille dans ce domaine d’activité depuis mes 18 ans. J’ai pu exercer ce métier dans plusieurs sociétés en France, avec des projets complètement différents. Aussi bien en tant que commercial, prestataire dans l’événementiel, créateur d’un label de musique, gestion du web avec un réseau de plus de 10 magasins sur la France, acheteur et même, ce que je déteste… logisticien !

Qu’est-ce qui vous distingue de vos concurrents ? 

Il faut le demander à mes clients. J’ai une vraie expérience métier. Je suis assez discret, rapide et disponible. Je ne suis pas du genre à fuir les problèmes, mais à les résoudre.

Quelles ont été vos motivations et/ou objectifs pour rejoindre BNI ?

J’avais clairement envie de découvrir plein de métiers et de personnes que je n’aurais peut-être pas abordées de cette manière… Me faire tout bêtement un réseau professionnel. Mes objectifs sont inchangés : faire développer le business de l’entreprise dans laquelle je suis employé. Avec BNI je donne une image hyper qualitative et sérieuse à mes confrères, collègues et à ma Direction.

Avez-vous eu des fonctions au sein du Groupe ? Si oui, quels en ont été les bénéfices ?

J’ai commencé avec le mandat de Thomas Humeau en temps de Coordinateur de Développement. J’ai un souvenir de décembre 2019 où Fabrice Vincenty, mon Directeur Consultant, est venu me voir au magasin pour me demander d’être le futur Président du Groupe. Franchement, je n’ai pas hésité une seule seconde… enfin si, un peu !!!

J’ai assuré ce rôle pendant le Covid et lors de la reprise en présentiel pas facile. Mais avec les outils mis à notre disposition par la région BNI, tout s’est parfaitement bien passé. J’ai remis le feu aux réunions à l’après COVID, on avait tous besoin de cela. Je suis aussi passé par le Comité d’Accueil, et je finis ce mandat en tant qu’Éduc’acteur. J’adore !

Souhaitez-vous prendre des fonctions au sein de votre Groupe ? Si oui, pour quelles raisons ? 

Je ne serais pas contre à intégrer le Comité des Membres dans un futur mandat. Finalement, tout me va. Il n’y pas de poste ingrat ou plus demandeur. Je ne m’accorde pas de limite.

Vous travaillez en commun avec des Membres de votre Groupe : qui sont-ils ? Pourquoi avoir fait ce choix ?

J’essaye bien entendu de faire travailler tout le Groupe. Mais l’idée cette année serait de développer la sphère Communication et Évènement.

Dans mon Groupe, nous avons tout pour faire progresser cette sphère : Yohann Laurence, notre traiteur « le Grenier Gourmet », Ludovic Tessier, agence de communication et d’impression « Vételé communication », le douce Lydie Thirouard, fleuriste, Dorothée Olivier, chargée d’évènement avec son agence Mondapar, Nicolas Baril de Paysa Nature et ses scénographies végétales, Rémy Chautard, notre photographe, Claire de « l’Atelier Samedi », qui crée des identités visuelles, des empreintes et des émotions graphiques. Et moi-même, avec toute l’étendue de possibilités que propose mon activité en matière de prestation, d’intégration audiovisuelle et de théâtralisation d’un évènement.

En 2023, notre sphère va pousser notre Groupe vers le haut !

Que conseillez-vous à des Membres qui voudraient faire comme vous ? 

Il n’y pas forcément de conseils à donner, chacun a son activité avec des problématiques différentes. Mais nous échangeons beaucoup ensemble sur pas mal de sujets. Chacun est à l’écoute de l’autre et cela paye. Et puis en respectant les consignes et la méthode, on peut tous y arriver.

Qu’avez-vous pu générer comme business ensemble ? Avez-vous de futurs projets ?

Oui, pas mal en 2022. Avec beaucoup d’évènement à gérer. Ce que j’ai beaucoup apprécié, c’est l’investissement de mes collègues envers BNI et mes co-Membres. Ce qui n’était pas le cas au début où on me prenait pour un Américain quand je revenais de mes réunions complètement boosté. Aujourd’hui, ça n’est plus le cas. Nous avons un fort retour, aussi bien en impact médiatique qu’en business.

Chut, c’est confidentiel, mais l’année 2023 est déjà pleine. On va attaquer très fort dès avril.

Que vous a rapporté votre investissement dans BNI ? 

En 2022, de mémoire 50 000€.  Avec aussi bien de la tout petite reco pour de la réparation avec notre service technique, que de l’équipement complet d’une salle de réunion pour des conférences.

Dans votre Groupe, qui tenez-vous à remercier et pourquoi ? 

Tout le Groupe. L’ensemble des Membres m’ont apporté soit des affaires, soit de l’appui ou de la reconnaissance. Nous sommes soudés. J’avoue que je me suis fait des potes.

Pourquoi s’engager au sein de BNI selon vous ?

C’est un voyage. Il faut que cela dure pour que l’on soit performant. Je ne me vois pas arrêter, je m’éclate !

Que souhaitez-vous mettre en avant aujourd’hui auprès des Membres BNI ?

2023, année charnière pour moi. Je vais accentuer le travail de terrain auprès des collectivités afin de proposer nos services. Electronic Loisirs est une société qui a 45 ans. On me dit souvent : « Je connais, c’est là-bas que l’on trouve tout ! » Oui, mais beaucoup ne connaissent pas l’intégralité de nos compétences en matière d’installation, de prestation événementielle ou d’intégration audiovisuelle.

Eh bien, c’est en 2023 que nous allons développer cela ensemble, avec mes collègues et avec BNI !

JE DÉCOUVRE L’ACTIVITÉ DE YOHANN :

https://www.linkedin.com/in/yohann-pineau/

https://electronicloisirs.com/

https://angers-sono.fr/

CONTACTER YOHANN