actus

 

#TÉMOIGNAGE - NADIA MUÑOZ BONARDI « FAIRE PARTIE DE BNI EST UN CADEAU ET CELA SE MÉRITE ! »

10/06/2019

 

 

#TÉMOIGNAGE - NADIA MUÑOZ BONARDI « FAIRE PARTIE DE BNI EST UN CADEAU ET CELA SE MÉRITE ! »


10/06/2019

 

Nadia Muñoz Bonardi est Directrice Consultante BNI du 1er Groupe BNI Corse, BNI Aiacciu. Elle nous raconte la genèse de son Groupe, né il y a quelques semaines et ses impressions suite à sa première Convention Nationale.

Quand êtes-vous entrée dans l’aventure BNI ? 

On peut dire que cela m'est tombé dessus ! En fait, après 25 ans de salariat dans le tourisme et l’hôtellerie, je suis enfin à mon compte depuis quelques mois pour pouvoir exercer mes 2 métiers (et passions) la formation/conseil et l'organisation d'événements d'entreprises (MICE). Il y a moins d'un an, je ne connaissais pas du tout BNI…  Je m'y suis intéressée grâce à Rémi Tagliafico, DC dans le Var et originaire d'Ajaccio, avec qui j'étais en connexion dans l'événementiel. Ses publications Facebook ont suscité ma curiosité et mon questionnement. Nous en avons parlé sérieusement lorsqu'il est venu en vacances en août dernier et j'ai accepté spontanément de relever le challenge de lancer un Groupe en Corse !

À partir de là, que s’est-il passé ?

En novembre, je suis partie visiter 3 Groupes dans le Var pour voir ce qu'il s'y passait réellement et pour être présentée à Laurent Gaillard, DZ du Var. Je suis revenue convaincue que le moment était venu pour la Corse de vivre cette belle aventure ! Nous avons planifié une première réunion fin janvier 2019 pour un lancement mi-mai. Je me suis alors beaucoup documentée durant mon temps libre pour m'imprégner de la philosophie BNI, via tous les canaux possibles.

Pourquoi avoir rejoint BNI ? 

La philosophie m'a de suite parlé. Elle résume ce que j'ai toujours prôné en entreprise : faire du business dans la bienveillance ! Pour moi, la sérénité et la solidarité sont primordiales dans les affaires, surtout quand on habite une région qui n'atteint pas les 35 habitants au km2 ! Tout le monde se connaît ou connaît le tonton ou la cousine ! Chaque région a ses particularités qui doivent être considérées. Depuis quelques années, la Corse connaît un fort essor de gros groupes mettant en difficulté les plus petits. Notre économie est essentiellement tissée de 50 000 TPE/PME environ, avec le plus fort taux national d'artisans. Le taux de chômage est plus élevé que la moyenne nationale et les inscriptions sont dues à près de 50% à des fins de contrat révélant une très forte saisonnalité des secteurs représentés. On y constate le plus fort taux de pauvreté des régions et à contrario le plus faible taux d'aides sociales. L'esprit d'entreprise est bien là, il suffit de mettre les gens qui se ressemblent en connexion ! Il était temps de proposer aux entrepreneurs insulaires un process bienveillant face à une concurrence de plus en plus féroce.

Quel a été l'accueil réservé à BNI en Corse ? 

Mes bonnes relations avec l'entrepreneuriat local m’ont aidée, mais n'ont pas suffi.  Au-delà d'un leadership nécessaire à la création d'un Groupe, j'ai dû faire un énorme travail d'information et de sensibilisation à chaque réunion, car BNI était totalement inconnu. On se voit répondre : "Mais chez nous, le réseau marche déjà !" Ce qui est vrai : l'île est empreinte de cette culture depuis la nuit des temps et donc il a fallu convaincre que BNI allait apporter un plus ! Une méthode structurée permettant de développer son business en agissant sur les réseaux local, national et international, selon les besoins de l'activité représentée de chacun.

Une autre difficulté à considérer dans une région "entourée d'eau" comme la Corse, c'est de ne pas pouvoir proposer d'aller visiter un autre Groupe... ça n’est pas impossible, bien sûr, mais tout de même pas évident. Alors il faut varier les contenus de chaque réunion, s’appuyer sur des témoignages en ligne ou ceux des collègues du Var, en faisant des cessions live… mais rien de palpable. Jusqu'à la visite de 2 ou 3 BNIstes en vacances qui nous ont fait un bien fou ! On sortait enfin d'une théorie pour un partage physique d'expérience. J'ai eu également la chance d'avoir Rémi Tagliafico en lien régulier. Il a assuré avec moi la première réunion d'information le 25 janvier, puis est revenu à mi-parcours pour booster les troupes et définir des dead lines de taille et de date que nous avons réussi à tenir pour le lancement. Le Groupe est sorti en 16 semaines, non sans mal ! Je fais rire quand je dis "grossesse compliquée, mais accouchement sans douleur".

Je compare aussi cette première création à un marathon. Il y a ceux qui démarrent comme des fous et ceux qui jaugent leur foulée... ceux qui se blessent et ceux qui se trouvent des excuses... Et puis, il y a des petites bouteilles d'eau fraîche sur le bord de la route qui nous donnent l'énergie et une autre paire de jambes pour aller plus loin : ce sont les Invités qui sont dans la même dynamique que vous et qui décident de poursuivre l'aventure. Et enfin les derniers 400 mètres qui sont durs pour tous et c'est surtout là qu'il ne faut rien lâcher, c'est là qu'on donne le dernier coup de collier pour franchir la ligne d'arrivée.

Comment s’est passé le lancement ?

Ce fut un formidable moment de stress positif, hyper grisant pour tout le monde ! Surtout lorsqu'on a traversé des moments de découragement dus au turn-over, au désengagement ou au manque d'endurance de certains, mais c'est la sélection naturelle... Entrer au BNI est un cadeau et cela se mérite. Quelle belle récompense pour le collectif ! Je remercie Rémi Tagliafico pour son soutien et ses encouragements continus, Thierry Scriva, DC lui aussi, Laurent Gaillard et Mickael Acoca, les DZ, pour la confiance qu'ils m'ont accordée et leur présence et leur appui le jour du lancement.

Comment s'est déroulée votre première Convention Nationale ? 

Je me suis sentie à la maison ! Au top ! Une organisation événementielle de haut niveau, avec le souci du détail… étant de la partie, je pèse mes mots ! J'y ai trouvé un état d'esprit fidèle aux valeurs BNI. J'ai surfé sur la vague de la bienveillance, de l'ambition et de la reconnaissance pendant 3 jours. J'ai beaucoup apprécié l'accessibilité et l'humilité de Jessica Milot, Marc-William Attié, Ivan Misner et de tous les participants en général. Une grande famille pleine d'ambition dans la décontraction ! 

Quels sont les ateliers que vous avez le plus appréciés ? 

J'ai malheureusement dû faire des choix un peu frustrants pour une 1ère Convention. J'ai donc participé et beaucoup apprécié « Les meilleures pratiques pour lancer un Groupe Platinium" pour la dynamique et l'humour de Gwenaël et Jean-Luc, "Networking for success" d'Ivan Misner où j'ai fait l'effort d'écouter en anglais pour la spontanéité de la langue et des propos. Abonnée à sa page Facebook, j'y trouve toujours une approche des valeurs très plaisante. "Invitons sans limite" de Cindy et Christophe, avec une belle idée d'atelier sur les sphères. Une mention spéciale aux belles "métaphores" d'Antoine, et "Service gagnant" de Ralph Habadou, car la relation client reste ma spécialité en consulting.

Quels sont les TAT que vous avez le plus appréciés ? 

"40 Membres de moyenne" de Camille pour la spontanéité des échanges, la "Green Power" de Christelle et Nicolas pour les astuces partagées et le TAT régions pour l'échange des expériences avec la Lorraine. J'en aurais bien fait un second…

Ces conférences vous ont-elles permis de repartir avec des outils que vous allez mettre en place dès votre retour ? 

Oui étant formatrice-consultante, je suis très attachée au fond et à la forme lors de mes interventions, et j'espère avoir tiré ici la quintessence de chaque séance pour la partager en dose continue avec mon 1er Groupe et m'en inspirer pour les futurs. J'ai également assisté à la "réunion idéale" de Iena pour améliorer nos prochaines réunions. Je pense avoir optimisé ma présence à la Convention.

Avez-vous une anecdote à nous raconter par rapport à la Convention ? 

Maintenant que mes 4 "parrains varois" ne sont plus là, pouvez-vous me dire qui est Nana afin que je puisse la contacter ? Car j’étais Tom-Tom !  

Quel est votre meilleur conseil pour les Directeurs qui souhaiteraient participer pour la première fois à la prochaine Convention Nationale ? 

Laissez-vous porter... tout est bienveillance, formation et bonne humeur ! Vous n'en sortirez que grandis !

Participerez-vous à la Convention Internationale ?

Je l'espère ! Je vais évoquer l'idée d'un déplacement avec les Membres de BNI Aiacciu dès la prochaine réunion, car ce sont des événements riches en partage et en émotions. L'idée de franchir la mer pour l'International est très important pour nous aussi.

Un ringraziu tamantu pè issi ghjorni passati cun voi. A prestu ! 

Un grand merci pour ces jours passés parmi vous. À très bientôt !

Nadia MUÑOZ BONARDI

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Site web de la Région BNI Corse

Site web du Groupe BNI Aiacciu

Nadia-Munoz-Bonardi_bni-corse.jpg

Mots-clés: business, réseau, échange, Convention Nationale BNI, BNI Corse