Master Connector : « La vraie valeur du Groupe ? Son aspect « famille ». »

56
Friends hanging out with each other

Mathieu GRÉGOIRE est à l’initiative du Groupe BNI Mimizan Connexion qui s’est lancé en août 2020 après 5 mois de visio entre les Membres fondateurs ! Récit de cette création.

Êtes-vous devenu Membre BNI à la création de ce Groupe ?

En fait, j’en suis à l’initiative. J’ai beaucoup avancé avec notre Directrice Consultante Marion Paris, qui m’a épaulé tout au long jusqu’à aujourd’hui. Entre le 16 février où nous étions 6 personnes dont 3 signatures, nous nous sommes retrouvés à plus de 35 fin août pour le lancement !

Quelle activité professionnelle représentez-vous au sein de votre Groupe ?

Je suis agent général d’assurance pour Gan Assurances, spécialisé dans l’assurance de la personne et des biens, professionnels ou particuliers. Je suis associé depuis peu avec Arnaud Bruté de Rémur, de Gan Assurances Soustons et Mimizan.

Qu’est-ce qui vous distingue de vos concurrents ?

Nous faisons le pari de l’honnêteté, du conseil et de la réponse au besoin. Nous voulons personnaliser notre relation avec notre assuré. Chaque dossier aura une collaboratrice et un agent attitrés. Ne pas oublier que les assureurs sont avant tout des gestionnaires de sinistres, donc nous mettons un point d’honneur à tout gérer en agence, avec une personne dédiée à 100% sur ce sujet. 

Quelles ont été vos motivations pour rejoindre BNI ?

J’ai été contacté pour venir voir et éventuellement participer à la folle aventure de créer un Groupe sur le nord des Landes en partant de zéro. Je suis un challenger, j’ai du réseau et de l’envie. Je n’ai donc pas hésité ! J’étais à ce moment-là salarié d’une compagnie et je me suis payé l’adhésion (le groupe pour lequel je travaillais ne souhaitait pas participer au financement). J’ai grandi avec le Groupe, je me suis construit, découvert et cela m’a amené à me lancer dans l’entreprenariat ! Et j’ai réussi mes débuts. Je reste convaincu de l’importance du travail en réseau, de l’échange, de la recommandation… Mimizan et le nord des Landes avaient besoin de ce Groupe BNI qui reflète le dynamisme, la réussite, et de belles perspectives économiques.

Votre Groupe a été lancé le 25 août 2020 avec 5 mois de visio entre les Membres fondateurs. Racontez-nous comment s’est passée cette création…

Nous avons connu les montagnes russes entre présentiel et la visio ! On a serré les dents et on a réussi ! La vraie valeur du Groupe ? Son aspect « famille ». On est bienveillants entre nous, l’entraide et la bonne humeur sont nos maîtres mots. On a beaucoup travaillé, la motivation des Membres pour inviter a été très forte, le noyau dur a beaucoup œuvré, mais nous étions bien aidés et l’accompagnent de notre Directrice Consultante a été primordial. Je ne sais pas combien de mails, sms, whatsapp et coups de téléphone nous avons échangé ! Et en récompense, nous avons fait notre lancement dans un cadre tout à fait exceptionnel, que je vous conseille vivement, à savoir Le Domaine de Bouhemy à Solferino (40) ! Un cadre magnifique, avec notre cuistot pour des mets extra et notre caviste pour quelques breuvages. 

Quels ont été les plus gros défis ? Et les bonnes surprises ?

Le plus gros défi ? Être 50. Nous avons été 38 au maximum…avec des profils variés ! Nous avons fait une grosse réunion à plus de 65 et en visio. Pas de surprise particulière, mais j’insisterais sur l’abnégation et le constant dynamisme du Groupe malgré les visios. Cela devient dur, mais nous tenons. Jusqu’à quand ? Difficile à dire…

Comment avez-vous vécu le lancement du Groupe ?

Une belle réunion avec ma première présidence ! Accompagné de Juliette Graumer et Marion Paris.

Vous êtes ou avez été Président de ce Groupe. Que retenez-vous de cette expérience ?

Une expérience riche, qui est à faire et pas si difficile que cela si nous sommes bien accompagnés par notre Codir !!! Élodie Bourrel et Thomas Rochard ont été ceux qui m’ont aidé dans ma tâche. J’en profite pour les remercier.

Souhaitez-vous prendre d’autres fonctions au sein de votre Groupe ?

Je vais laisser ma place de Président pour celui de coordinateur d’Événement. Ça me colle à la peau pour reprendre une chanson ! Je voulais continuer d’accompagner le Groupe et poursuivre mon aventure, certes en retrait, mais avec un regard bienveillant. 

Vous avez changé d’activité récemment n’est-ce pas ?

Auparavant j’étais chargé d’affaires en protection sociale pour La Mondiale (spécialiste retraite/prévoyance/santé) et pour les professionnels. Aujourd’hui, je garde cette partie conseil, mais je peux aussi faire toutes les assurances des biens pour les particuliers et professionnels 

Pourquoi ce changement ? 

L’envie de vivre pour moi et le fait que j’estimais être assez mûr pour me lancer dans ce fabuleux projet qu’est l’entrepreneuriat.

Comment vos co-Membres et/ou Directeurs vous ont-il aidé à opérer ce changement ?

En me recommandant et en faisant appel à mes services de conseil… Il y a de vrais sujets pour lesquels il est nécessaire d’être accompagné par un vrai professionnel.

Qu’appréciez-vous dans votre nouvelle situation professionnelle ?

Je suis trop jeune pour en parler, je vous dirai celà plus tard, avec un peu plus de recul !

De quelle manière BNI vous a-t-il permis de changer la manière dont vous faites des affaires ?

Cela ne m’a pas changé, car je travaillais beaucoup par recommandations. C’est mon leitmotiv. En revanche, j’ai beaucoup appris sur moi, j’ai rencontré de nouvelles personnes, de nouveaux métiers, de nouvelles façons de réfléchir, bref : j’ai amélioré ma culture professionnelle grâce au Groupe. 

Que souhaitez-vous mettre en avant auprès des Membres BNI ?   En dehors du souhait de revenir au présentiel, garder le corps de la méthode BNI, mais aménager les réunions pour éviter leur redondance. Faire venir des intervenants extérieurs qui amèneront, j’en suis sûr, une vraie plus-value. 

CONTACTER MATHIEU