Un marché de Noël virtuel en signe de solidarité et d’entraide

939

Élodie RIVET, responsable de l’agence d’emploi Partnaire à Châtellerault, est Membre du Groupe BNI du Pays Châtelleraudais depuis 2015. Suite au reconfinement, elle a lancé le groupe Fabebook « Marché de Noël virtuel de la Vienne » pour soutenir les artisans et producteurs de son département. Succès total.

Comment est née votre idée ?

À la suite du premier confinement, en parallèle de mon activité à l’agence, j’ai créé une micro-entreprise baptisée « Les Trésors d’Élo » car je me suis mise à fabriquer des bijoux et des accessoires en résine UV et résine époxy. Puis le reconfinement est arrivé, et il allait inévitablement générer une grosse perte de chiffre d’affaires pour les petits commerçants et les artisans qui ne pourraient pas ouvrir leur boutique, ni faire les marchés de Noël, alors qu’ils souffraient déjà de la crise sanitaire. Le déclic a eu lieu le 30 octobre, quand en sept minutes, j’ai entendu trois spots publicitaires incitant à effectuer ses achats sur Amazon pour être tranquille :  pour moi, il n’était plus possible de ne rien faire. 

Et donc ?

J’ai décidé de créer un marché virtuel via un groupe Facebook, pour permettre aux acheteurs de faire travailler le commerce local au moment de Noël et valoriser les achats de proximité à une période où l’on ne peut pas aller dans toutes les boutiques ou sur les marchés de Noël. Dès le premier jour, 700 personnes ont participé et en un peu plus de deux semaines, le groupe totalise désormais plus de 400 vendeurs professionnels et plus de 16 000 membres. 

Vous avez mis des règles aux inscriptions…

Pour s’inscrire, l’entreprise de vente doit être déclarée dans le département de la Vienne, posséder un numéro Siret et créer un album photos avec ses produits, cadeaux, bons d’achat ou services en fonction de ce qu’elle propose pour les achats de Noël. Elle peut alimenter l’album trois fois par jour. J’ai mis en place une validation et cela demande beaucoup de contrôle. Après, chaque société est responsable de ses ventes par livraison, en click and collect… 

Vous avez pu apprécier en direct l’un des résultats de votre opération…

Oui, le 19 novembre dernier, mon Groupe BNI du Pays Châtelleraudais a organisé une matinale spéciale « Solidarité avec les commerçants locaux ». Parmi la vingtaine d’Invités, un tourneur sur bois a témoigné : son entreprise était en train de couler à cause de la conjoncture, tous ses marchés de Noël étaient annulés et grâce au Marché virtuel, il en était à près de 5 000 euros de commandes en deux semaines… et ça n’était pas fini !

Que vous a apporté cette expérience ?

Cela me fait plaisir de pouvoir aider dans cette période difficile et sur le plan humain, l’expérience de ce groupe m’apporte beaucoup. Les retours sont hyper positifs. J’ai découvert aussi des entreprises qui ont de l’or dans les mains : créateurs d’objets, auteurs, peintres, etc. C’est d’une grande richesse et personnellement, j’ai effectué mes achats de Noël uniquement sur ce groupe. Je ne suis pas Membre de BNI pour rien : tout cela résonne avec l’esprit de solidarité et d’entraide que nous cultivons particulièrement dans notre Groupe.

Que va devenir ce Marché de Noël virtuel après les fêtes ?

Au 31 décembre, le groupe sera archivé. Beaucoup de professionnels et d’acheteurs ont envie de continuer à soutenir le commerce local et un projet est déjà en cours sous un autre format. Mais d’ici là, tout le monde peut encore acheter ses cadeaux via le groupe et sauver ainsi la situation financière de centaines de professionnels.

JE DÉCOUVRE L’IDÉE D’ÉLODIE : https://www.facebook.com/groups/403223324023329