« La première année de ma participation à BNI, j’ai atteint mon objectif annuel en 9 mois ! »

1012

Alexandre PELLENQ est Membre du Groupe BNI Wake Up depuis novembre 2021. Il a été séduit par le concept BNI qui constitue aujourd’hui un canal important de développement pour son entreprise de conseil en stratégie.

Qu’est-ce qui vous motive et que vous appréciez le plus dans votre Groupe BNI ? 

J’ai intégré BNI afin de d’échapper à la solitude de l’entrepreneur, tout en développant mon réseau d’affaires. Dans mon Groupe, j’ai trouvé des personnes rares, doublées de professionnels compétents. C’est, je pense, le cadre le plus favorable au développement de mon réseau d’affaires.

Parlez-nous de votre activité…

Je suis président fondateur d’Alexandre Advisory, un cabinet de conseil en stratégie et en organisation à destination des TPE et PME, que j’ai créé en 2019. J’interviens dans le cadre de la sphère Services aux entreprises de mon Groupe.

Qu’est-ce qui vous distingue de vos concurrents ? 

Depuis 2019, nous sommes un pure player du conseil à destination de la TPE / PME (de moins de 200 collaborateurs). Nous sommes notamment devenus référents experts pour plusieurs CCI (95, 93, 91 et 76 entre autres). Nous avons développé une méthodologie unique qui permet d’accompagner les dirigeants de petites structures à la fois sur la définition de leur stratégie, le renforcement de leur performance et la mise en œuvre de leur développement commercial.

Quelles ont été vos motivations et/ou objectifs pour rejoindre BNI ? 

Mon objectif quantitatif pour ma première année était de réaliser 10K € de CA au sein de BNI. Cet objectif a été atteint au bout de 9 mois !

Avez-vous eu des fonctions au sein du Groupe ?  

J’ai été membre du Comité des Invités de janvier à septembre dernier. Je suis aujourd’hui membre du Comité des Membres. Cela m’a permis, entre autres, de renforcer ma connaissance des Invités et de travailler mon argumentaire concernant BNI. 

Souhaiteriez-vous prendre d’autres fonctions au sein de votre Groupe ?

Pour le moment, je vais profiter de ma position au Comité des Membres pour d’organiser la gestion du cabinet et la mettre en cohérence avec les attentes des fonctions BNI. Ainsi, si l’occasion se présente, j’aurai la possibilité de m’impliquer plus encore dans mon Groupe.

Comment avez-vous connu BNI ? Racontez-nous votre histoire !  

Suite à un salon professionnel où j’étais invité par la CCI 95, j’ai eu l’occasion de rencontrer Yves Simon (du Groupe BNI des Chenaies). Il m’a proposé de participer à une réunion de son Groupe. Le concept m’a séduit et j’ai recherché un Groupe plus proche de chez mois (je vis à Paris). C’est ainsi que j’ai intégré le Groupe BNI Wake UP en novembre 2021. 

Quel sont vos derniers succès grâce à BNI

Depuis mon intégration dans le Groupe, jai déjà pu gagner 1 audit organisationnel, 1 accompagnement stratégique et 4 clients que j’accompagne dans leur développement commercial. Mon entreprise accompagne 15 à 20 clients par an. Le BNI constitue aujourd’hui un canal important de développement. Le dernier contrat gagné date de septembre 2022. 

Quels projets avez-vous grâce au soutien de vos co-Membres ? 

Grâce à mes co-Membres, jai presque autant de recommandations que de nouveaux contrats. Ils sont des partenaires d’affaires d’une rare qualité. 

Dans votre Groupe qui tenez-vous à remercier et pourquoi ? 

Je remercie Serge Balatre et Louise Gaenzhirt pour leurs recommandations de grande qualité, mais également Jean-Charles Gasseau, notre Président, pour l’ensemble du travail qu’il a réalisé avec notre Groupe (nous étions en septembre le 1er Groupe de Paris Rive droite), sans oublier Marc Dos Santos, Paul Demay, Virginie Vacheron, Jean-François Gacogne et Marie-Laure Amiaud, ainsi que les autres Membres du Groupe actuels ou passés pour la qualité des échanges que nous avons. 

Pourquoi s’engager au sein de BNI selon vous ? 

Je le conseille à lensemble des chefs d’entreprise que je rencontre et qui ne sont pas encore impliqués dans un réseau d’affaires. C’est à la fois un canal de développement commercial et un excellent moyen de trouver des partenaires solides. Avec le temps, cette complémentarité avec nos co-Membres nous permet de compléter l’offre de valeur que nous proposons à nos clients. C’est clairement un renforcement de notre capacité à trouver des clients et à leur assurer un service de grande qualité. 

Pour vous, qu’est-ce qui fait le succès d’un Membre BNI ? 

Les qualités indispensables d’un Mmembre sont lassiduité, l’humilité et la recherche de réciprocité. C’est parce que l’on est présent chaque jour de réunion que nos co-Membres nous connaissent et que nous les connaissons, sachant mieux chaque fois, informerciales et Tête-à-tête à l’appui, ce que nous vendons et à qui nous souhaitons le vendre. C’est parce que l’on se met au service de ces co-Membres que l’on gagne en reconnaissance et en soutien. 

De quelle manière BNI vous a-t-il permis de changer la manière dont vous faites des affaires ? 

Il m’a permis de « chasser en meute » et d’être en mesure de m’appuyer sur des compétences que je n’avais pas. Que ce soit dans la protection de ma marque ou dans une réponse à appel d’offres, j’ai pu m’appuyer sur le savoir-faire de mes co-Membres pour construire une entreprise plus solide et des réponses plus percutantes.

Souhaitez-vous nous raconter une autre anecdote ? 

En tant quexpert CCI, j’ai été amené à rencontrer et à travailler avec un entrepreneur qui souhaitait avoir un regard critique sur l’organisation de son agence digitale. Suite à cette intervention, il m’a parlé de son envie de créer une start-up et je l’ai invité à participer à une réunion de mon Groupe BNI. Au cours de cette réunion, il a rencontré Serge et Marc, qui sont devenus, par la suite, investisseurs dans cette start-up. Depuis, j’accompagne celle-ci dans son développement commercial. BNI est un écosystème extrêmement dynamique !

Que souhaitez-vous mettre en avant aujourd’hui auprès des Membres BNI ?  

Je rappelle souvent à mes clients qu’Henry Ford avait recruté des paysans au chômage, car il ne trouvait pas d’ingénieur qualifié. C’est en changeant la façon de fabriquer des voitures qu’il avait contourné son problème de recrutement… et avec succès ! Depuis le début de l’année, mes clients sont confrontés à des problèmes de recrutement semblables. Nous leur proposons de revoir leur organisation afin de comprendre quels autres profils pourraient les aider à poursuivre leur développement. Aussi, si vous connaissez des entreprises rencontrant ce type de difficultés, n’hésitez pas à parler de nous ! 

JE DÉCOUVRE L’ACTIVITÉ D’ALEXANDRE : www.alexandre-advisory.com / https://www.linkedin.com/company/alexandre-advisory

CONTACTER ALEXANDRE