« BNI, ça n’est pas magique… il ne suffit pas de cotiser pour réussir ! »

183

Juliette EUGÉNIE est Membre depuis deux ans et actuellement Présidente du Groupe BNI Couzeix Team Tonic. Coach de profession, elle nous parle de l’importance de la présence pour la réussite du Groupe.

Pourquoi avoir rejoint BNI ? Racontez-nous votre histoire BNI !

J’ai rejoint BNI pour créer un Groupe avec un ami entrepreneur. J’étais dans ma deuxième année d’entrepreneuriat et il me fallait passer à la vitesse supérieure pour développer mon activité. J’ai failli faire marche arrière plusieurs fois, pour des tas de raisons, ou peut-être d’excuses ? Toujours est-il que j’ai eu du mal, au début, à me faire à la contrainte, à la visio, à la difficulté de recruter quand on crée un Groupe, à me lever le matin tous les mardis, quel que soit le programme de la journée. Mais un matin, j’étais vraiment en petite forme, je me suis surprise à avoir hâte de retrouver mes co-Membres, et à trouver dans leur compagnie et dans la réunion une super source d’énergie. Depuis ce matin-là, je suis devenue une inconditionnelle !

En tant que Présidente, quel est l’impact de la présence et de l’engagement réel des Membres à chaque réunion ?

D’abord en tant qu’animatrice de la réunion, la présence et l’engagement sont une source de motivation et d’énergie. Une réelle communication qui s’établit entre nous tous à chaque réunion. Le fait que nous nous voyions aussi régulièrement renforce les liens, et crée encore plus d’engagement… Une sorte de cercle vertueux qui s’auto alimente chaque semaine. La sincérité de l’engagement de chaque Membre a un effet immédiat sur la réussite du Groupe, c’est indéniable, et également sur la motivation du Président et du Comité Directeur.

En tant que Présidente, comment vivez-vous l’application du règlement intérieur BNI concernant la présence ?

Je la vis très bien ! Il ne peut y avoir d’engagement sans cadre et sans cadrage. Bien sûr qu’il y a des cas de force majeure, et nous sommes assez intelligents pour considérer ces cas très particuliers avec notre Directeur Consultant. Mais il est pour moi essentiel d’appliquer la règle si l’on veut la faire vivre.

Quel a été l’élément qui vous a convaincu de la nécessité de la présence active de tous les Membres ?

Loin des yeux loin du cœur ! Si l’on ne se voit pas toutes les semaines, l’effet du Groupe retombe immédiatement. Et puis, c’est aussi respecter ceux qui viennent, qui préparent, qui reçoivent, qui participent…

Franchement, si la présence était libre, le principe tomberait très vite à l’eau, car nous trouverions toujours une bonne excuse pour ne pas y aller ! Et puis ça sert à quoi de s’inscrire à un club si l’on ne va pas aux entrainements ?

Avec les autres Membres, comment avez-vous abordé le sujet ? Comment les avez-vous convaincus ?

La question de les convaincre ne s’est pas présentée, il y a une règle et nous la respectons. Franchement, ça n’est pas un sujet pour nous.

Avez-vous mis en place des techniques ou des outils pour donner envie aux Membres d’être présents et impliqués ?

L’authenticité et la franchise en ce qui concerne l’avenir du Groupe, et la nécessité de se dire les choses, de se respecter les uns les autres. Nous savons tous pourquoi nous sommes là, et si nous voulons que notre temps, notre énergie et notre argent soient dépensés à bon escient, alors il nous faut faire le job. Cela passe par la présence, mais aussi par la participation, les invitations, les contributions…

Qu’elles ont été les difficultés ? Quels sont les points auxquels il faut faire attention selon vous ?

La difficulté essentielle, c’est quand tous les efforts sont faits par 4 ou 5 personnes, et que le reste du Groupe est spectateur – utilisateur. Il faut veiller à responsabiliser tout le monde, faire participer, faire en sorte que ce soit le Groupe qui porte chacun ET que chacun porte le Groupe. Le Groupe aussi doit prendre ses responsabilités face aux Membres qui ne jouent pas le jeu.

Que recommanderiez-vous aux DC et DZ qui vous lisent à ce sujet ?

La pédagogie ! Et aussi démonter aux Membres leur intérêt à participer, et ce que ça leur coûte de ne pas le faire. Le rappel de la règle oui, mais en donnant le sens de la règle. C’est parce que nous serons réguliers dans l’effort que nous obtiendrons des résultats. BNI, ça n’est pas magique, il ne suffit pas de cotiser et venir assister pour réussir. Il faut donner et recevoir, proposer, être pro actif, avoir envie de faire vivre le Groupe… Être motivé en fait !

CONTACTER JULIETTE