« Je vais faire un Ironman, soutenue par mes co-Membres. »

1975

Estelle KOCICA est Membre du Groupe BNI Paris Haussmann. Férue de sport, elle s’est engagée depuis plusieurs années dans le triathlon, puis l’Ironman. Cette année, elle s’élancera à Nice, soutenue par ses co-Membres.

Comment avez-vous connu BNI ? 

J’ai appris l’existence de BNI au cours de ma dernière expérience professionnelle en tant que salariée. Mon employeur, une expert-comptable, avait créé un Groupe il y a 20 ans et faisait toujours partie d’un Groupe BNI à ce jour. Elle m’a toujours vanté les mérites de BNI, que ce soit en tant qu’expérience humaine ou développement du business.

Qu’est-ce qui vous motive et que vous appréciez le plus dans votre Groupe BNI ?

Nos rendez-vous hebdomadaires sont de vraies bouffées d’oxygène pour moi. Nous nous retrouvons entre chefs d’entreprise et échangeons sur tous ce que nous traversons. Nous partageons les bonnes nouvelles, comme l’accomplissement de beaux projets, nos d’associations prometteuses, la conclusion de super contrats, etc. Mais l’aventure de l’entrepreneuriat est aussi ponctuée de coups durs. Ces réunions sont donc également le moment pour se confier et de trouver du soutien de la part des autres Membres. 

Il y a également une chose essentielle qui me motive à poursuivre au sein de mon Groupe BNI, ce sont les rencontres que j’ai pu faire grâce aux recommandations des Membres. J’ai été mise en relation avec des profils que je n’aurais jamais imaginés. Cela a considérablement boosté mon business et donné une tout autre dimension à celui-ci.

Ce que j’apprécie le plus dans mon Groupe, c’est la singularité de chacun. Mes co-Membres sont uniques en leur genre. J’ai tout de suite été accueillie et intégrée à bras ouverts. Ce sont des personnalités attachantes et surtout des professionnels très compétents dans leurs domaines.

Quelle activité professionnelle que représentez-vous au sein de votre Groupe ? 

Je suis expert-comptable. Après 8 ans de dur labeur, j’ai prêté serment et je suis maintenant inscrite au tableau de l’ordre régional de Paris-Île-de-France. J’accompagne les particuliers, indépendants et chefs d’entreprise dans leur activité sur le plan comptable, fiscal, social et juridique. Je peux intervenir dans différents secteurs d’activités comme par exemple l’artisanat, le bâtiment, la santé, l’import-export, la formation, les prestataires de services et les artistes. Je peux aussi bien assister un créateur d’entreprise dans la concrétisation de son projet qu’un chef d’entreprise dans la croissance de son business.

Quel est le nom de votre société ? 

Mon cabinet d’expertise comptable se nomme Kodex. Il se trouve dans le secteur de Val d’Europe, à côté de Disneyland Paris, en Seine-et-Marne. J’ai fondé le cabinet ex nihilo en mars 2023.

Quelle est la spécialité de votre société ? Qu’est-ce qui vous distingue de vos concurrents ? 

J’apprends à bien connaître mes clients pour leur apporter des conseils avisés et adaptés. Je supporte la charge mentale administrative afin que mes clients puissent se consacrer entièrement au développement de leur business. Je fixe avec eux des objectifs et leur soumets des préconisations. Chez Kodex, nous sommes réactifs et accessibles.

Quels ont été vos objectifs pour rejoindre BNI ?

Les objectifs étaient multiples. Tout d’abord, je souhaitais créer un réseau et m’entourer de professionnels d’autres secteurs d’activité. Ensuite, je voulais développer l’activité de mon cabinet. J’ai visité d’autres Groupes de chefs d’entreprise, mais les méthodes de BNI étaient les plus adaptées à mes attentes. 

Vous êtes engagée dans un défi sportif, comment le projet s’est-il construit ?

J’ai commencé le triathlon il y a 6 ans au sein du club Melun Triathlon. Le triathlon, c’est l’enchaînement des 3 sports suivants : la natation, le vélo et la course à pied. J’ai tout d’abord appris à nager le crawl, puis à rouler sur un vélo de course. J’ai progressé d’année en année, j’ai fait quelques courses et j’ai surtout noué de solides liens d’amitié. En 2023, ma bande d’amis et moi, nous nous sommes fixé un défi fou : réaliser un Ironman. C’est l’un des plus longs formats de la discipline. Il représente une distance totale de 226 km consistant à enchaîner 3,8 km de natation, 180 km de vélo, puis un marathon pour finir, soit 42 km de course à pied. Nous avons choisi la course de Calella, en Espagne. Nous avons passé une année de préparation intense, ponctuée de stages dans différentes régions de France. J’ai réalisé cette course en un temps de 11h38. J’étais bien préparé et prête à en découdre, rien ne pouvait m’arrêter. J’ai passé un super moment. Ce temps m’a valu la 8e place de ma catégorie d’âge. Grâce à ce classement, j’ai pu obtenir « un slot » pour les championnats du monde Ironman de 2024. Je m’élancerai donc le 22 septembre 2024 à Nice pour parcourir, à nouveau, les 226 km redoutables. Mais cette fois-ci, une difficulté va se rajouter, c’est le dénivelé à vélo. L’arrière-pays niçois est très vallonné et le parcours vélo est très exigent.

Quels sont les plus gros défis dans son organisation, dans l’entraînement ? Les bonnes surprises ?

Le triathlon longue distance exige un très gros volume d’entraînement. Je passe des heures à nager, des heures à courir et des journées sur mon vélo. Un coach personnel me transmet un plan d’entraînement chaque semaine. Le plus compliqué est d’allier vie pro et perso. Il faut trouver le juste équilibre entre le travail, les entraînements et la vie personnelle. Ce n’est pas toujours simple. J’ai la chance d’être bien accompagnée par mon conjoint.

Le sport me permet de développer l’estime de soi et le dépassement. Cela joue inévitablement sur mon parcours de chef d’entreprise.

Ce loisir, qui prend une place très importante dans ma vie, éveille l’intérêt de certains de mes clients. Ils suivent mes aventures et mes performances. Le sport est fédérateur.

Comptez-vous solliciter l’aide et le soutien de vos Co-Membres ?

La participation à un Ironman représente un coût important. Le matériel est coûteux et les déplacements en compétition également. Je suis en cours de création d’une plaquette de sponsoring. Je compte la distribuer auprès des Membres de mon Groupe BNI. En contrepartie d’une participation financière qui sera intégralement déductible, je propose d’exposer les entreprises et sociétés des Membres et de promouvoir leur marque. Le soutien de leur part va s’arrêter là, car personne ne s’est porté volontaire pour terminer le marathon à ma place !

Quelle peut être leur implication dans votre réussite ou votre participation ?

Les Membres de mon Groupe et mon Directeur Consultant me soutiennent et prennent souvent des nouvelles de mon avancement.

JE DÉCOUVRE L’ACTIVITÉ D’ESTELLE : https://www.kodexpert.fr/

CONTACTER ISABELLE

LogoKodex