Il annonce 5 recommandations le jour de son intronisation !

2324

Florent MARTIN vient tout juste d’intégrer le Groupe BNI Vannes Synergies. Il n’a pas mis longtemps à y prendre ses marques et à être efficient pour lui comme pour son Groupe.

Quand êtes-vous devenu Membre BNI ? 

Mon intronisation a eu lieu à la matinale de rentrée après l’été, ce mardi 5 septembre 2023. J’ai alors enfin eu la joie d’ouvrir minutieusement, puis de découvrir le contenu de la fameuse boîte rouge…

Comment avez-vous connu BNI ?

Par ma cousine, Eva. Alors en stage de fin d’études d’expert-comptable, Eva – qui est major de sa promo à l’Université de Bretagne Sud – a été invitée à suppléer son maître de stage lors d’une réunion du Groupe d’Auray. Elle a signé son CDI et, dans la foulée, m’a suggéré de me renseigner, pensant que cela pourrait renforcer toutes les actions que j’entreprends pour faire décoller mon activité. Une hypnothérapeute étant déjà Membre du Groupe d’Auray, je me suis naturellement rapproché des Groupes de ma ville, et en particulier du Groupe Vannes Synergies.

Qu’est-ce qui vous motive et que vous appréciez le plus dans votre Groupe BNI ?

L’ambiance est exceptionnelle : humaine, simple, authentique… j’adore. En mode « Un pour tous, tous pour un » et avec une belle empreinte culturelle bretonne brandée BZH 5/5. Moi qui arrive du sud, j’y suis très sensible.

Quelle activité professionnelle que représentez-vous au sein de votre Groupe ? 

J’ai rejoint la sphère Santé du Groupe en tant qu’hypnothérapeute. Le Groupe cherchait un ou une sophrologue, charge à moi de porter haut et fort les couleurs de l’hypnose. Sophrologie et hypnothérapie s’inscrivent dans la démarche de mieux-être et de conscience de soi à laquelle les Français aspirent pour se détendre, trouver un certain équilibre ou prendre du recul face à une vie professionnelle prenante. Près de 9 Français sur 10 auraient une bonne image de ces disciplines. Cousine germaine de l’hypnose dont elle s’inspire, la sophrologie combine des exercices respiratoires, de décontraction musculaire et de visualisation quand l’hypnothérapie utilise l’état d’hypnose pour permettre un mieux-être psychique. Combinée à l’auto-hypnose que je pratique depuis plus de 12 ans au quotidien et que je transmets à mes clients, ses bénéfices s’ancrent dans la durabilité.

Quel est le nom de votre société ? 

J’ai baptisé ma société « Ici et Maintenant Thérapie ». Il s’agit d’une EURL dont je suis fondateur et gérant. Je suis très fier de ce nom qui reprend l’ici et le maintenant où reviennent mes clients quand je les ramène en état ordinaire de conscience au décompte de 3. Représentée symboliquement par des méninges empêtrées qui s’apaisent en fleur de lotus dans son logo, ma société pose les bases claires d’un mieux-être tant psychique que physique, et durable, qui plus est.

Quelle est la spécialité de votre société ? Qu’est-ce qui vous distingue de vos concurrents ? 

Je me positionne comme « hypnosexo ». A l’heure où les programmes scolaires ne font qu’effleurer la sexualité, où le porno s’invite dès le plus jeune âge, où les ados traversent des crises transidentitaires, où les 20-30 ans se posent la question de ne pas avoir d’enfants, où les premiers mariages avec des robots ont été célébrés, où nos avatars dopés à l’IA flirtent à notre place sur les apps de rencontres, où il est plus facile de rencontrer des escorts que l’amour… La gêne, les tabous et la honte empêchent encore d’aborder le sujet de la sexualité librement. C’est là que j’interviens. J’aide des femmes et des hommes à dépasser des troubles sexuels, à nouer une relation épanouissante ou à retrouver l’harmonie et sauver leur couple grâce à l’hypnose. Maître-praticien certifié en hypnose ericksonienne et thérapeutique, spécialisé en hypnose et sexologie par le plus grand organisme de formation et de recherche privé d’Europe, l’Arche à Paris, j’aide les résidents du pays de Vannes et du Golfe du Morbihan à se procurer du mieux-être en sexologie et sur les autres chemins de vie.

Quels ont été vos objectifs pour rejoindre BNI ?

Nouveau en Bretagne et donc sur Vannes, je voulais avant tout recréer mon réseau. Rencontrer des entrepreneurs positifs, actifs et ouverts et m’entourer de partenaires que j’ai déjà pu trouver notamment dans la sphère Santé.

Souhaiteriez-vous prendre des fonctions au sein de votre Groupe ?

J’ai été intronisé alors que le mandat se terminait et qu’un autre débutait, déjà staffé. On verra lors de la constitution de la prochaine équipe !

Comment est perçue la spécificité de votre métier dans votre Groupe ?

Je me sens un peu perché et je trouve cela amusant. L’image de l’hypnose telle que véhiculée par les médias y est pour beaucoup, mais je suis dans une phase ludopédagogique d’explication de mon métier lors des informerciales. J’enfoncerai le clou lors de ma conférence. Je souhaite montrer une image aussi positive et vertueuse de l’hypnose à mes co-Membres que celle qu’en ont les Français amateurs de médecines douces, de plus en plus nombreux depuis les confinements. En particulier, montrer que l’hypnose permet de se libérer de bien des freins ou blocages comme la gestion du stress et des émotions, et de nombreux troubles psychosomatiques. En l’occurrence, je devine que chaque Membre du Groupe possède dans son entourage quelqu’un qui souffre de troubles du sommeil ou de l’alimentation, d’une confiance en soi ou d’une libido en berne, qui souhaite arrêter de fumer ou mieux accepter sa silhouette… Bref, je peux vraiment venir en aide à ces Morbihannais et c’est pour moi un honneur que de contribuer à faire entrer l’hypnose dans le panorama des thérapies disponibles et fiables.

Vous venez d’intégrer BNI, pouvez-vous nous faire part d’un premier retour sur investissement ? 

Avant même mon intronisation, j’avais déjà donné 3 recommandations, réalisé 1 achat, et programmé 1 Tête-à-tête avec un co-Membre. Depuis, les indicateurs grimpent, mais au moment où j’écris, les recos dont j’ai pu bénéficier n’ont pas encore permis d’affaire. De mon côté, je rentabilise – d’une certaine façon – l’adhésion en discutant de précieux et prometteurs partenariats qui m’auraient été bien plus difficiles à établir hors BNI, étant nouveau à Vannes. Ah oui, il y a aussi et bien sûr de nombreux éclats de rire partagés, ainsi que beaucoup de solidarité envers les co-Membres qui peuvent traverser de mauvaises passes – accidentés, malades…

Avez-vous conclu de nouvelles affaires grâce à BNI ? Si oui pouvez-vous nous en dire davantage.

Non, pas encore, mais j’ai déjà établi des collaborations informelles avec les co-Membres de la sphère Santé à laquelle j’appartiens et le suppléant d’une de ces personnes, un ex-BNIste. Je cherchais en effet à m’entourer de partenaires parmi lesquels des masseurs énergéticiens, diététiciens et autres thérapeutes : voilà qui est fait ! On peut donc désormais se recommander en toute confiance, et en connaissant parfaitement les particularités des uns et des autres et de nos métiers.

Dans votre Groupe, qui tenez-vous à remercier et pourquoi ? 

J’ai tout particulièrement apprécié mes premiers échanges avec Élodie AUDIBERT, co-Membre architecte en charge des réseaux sociaux ; Karine TESSON, experte bien-être en charge de l’accueil ; Nolwenn KERSEBET BLAUDEAU, Présidente du Groupe et torréfactrice, et Aurore MICHON, de la team BNI BZH 5/5, lorsque j’ai visité le Groupe la première fois. Nos échanges ont été transparents, agréables et décisifs. Le tutoiement facile, la chaleur des sourires, la dynamique et la métrique américaine de BNI – ayant vécu plusieurs années en Californie – m’ont immédiatement séduit et mis en confiance. Spéciale dédicace à mon Mentor avec un grand M, Jérémy AUVINET, spécialiste en gestion de patrimoine et Mentor des Mentors à Vannes Synergies.

De quelle façon BNI vous permet-il de changer la manière dont vous faites des affaires ?

Je suis très en confiance lorsqu’il s’agit désormais de recommander un partenaire ou un métier éloigné de mon activité, mais qui pourrait rendre service ou proposer un produit adéquat sur une problématique même lointaine de mon activité. Il suffit que des clients se livrent sur une problématique pour que je voie si un co-Membre peut intervenir : il n’y a plus qu’à mettre en relation. C’est top ! De plus, je suis fan des valeurs portées par BNI dont l’attitude positive, traditions + innovation, responsabilité engagée…

Souhaitez-vous nous raconter une autre anecdote ? 

Oui, celle d’avoir annoncé 5 recommandations le jour même de mon intronisation. J’ai vu des personnes se retourner sur moi, étonnées que j’aie déjà quelque chose à annoncer ! C’était amusant et j’étais fier.

Que souhaitez-vous mettre en avant aujourd’hui auprès des Membres BNI ?  

Je cherche à être mis en relation avec des personnels RH de TPE-PME du Pays de Vannes, ouverts aux médecines douces, pour proposer des prestations de mieux-être en entreprise. Il n’y a pas de raison que seule la sophrologie s’y voie dérouler un tapis rouge ! Gestion du stress, boost de la confiance en soi, relaxation et respiration, voilà des leviers permettant aux dirigeants et collaborateurs de performer encore plus lors de prises de parole, d’actions de management, etc.

JE DÉCOUVRE L’ACTIVITÉ DE FLORENT : https://www.icietmaintenanttherapie.com/

CONTACTER FLORENT

Portrait par Anthony GUILLOU, Membre du Groupe BNI Vannes Synergies.