« Quand j’ai découvert BNI, j’ai eu l’impression d’assister à une réunion de famille ! »

631

Jessica BEAUMONT est Membre du Groupe BNI Grand Stade Saint-Denis depuis septembre 2021. Pleine d’entrain et de dynamisme, elle nous parle de ses nombreuses initiatives…

Quand êtes-vous devenue Membre BNI ? Racontez-nous votre histoire BNI ! 

Je suis Membre en septembre 2021. J’ai été invitée à une réunion en visioconférence pendant le confinement et déjà, ce premier contact m’a impressionnée. J’avais face à moi des entrepreneurs expérimentés, bienveillants, chaleureux et même à travers l’écran, j’ai ressenti le dynamisme des Membres, et j’ai eu surtout l’impression d’avoir assisté à une réunion de famille. Je ne sais pas s’il est possible de décrire ce moment, mais je n’oublierai jamais ma première réunion BNI. 

Parlez-nous de votre activité…

Je suis présidente de JML Audit & Expertise, nous accompagnons les entreprises dans leur développement et leurs projets. Ce qui distingue de nos concurrents, c’est l’expertise métier que je maintiens tous les jours par des veilles, une réactivité dans le traitement de mes dossiers et une qualité de service inédite où la relation client ne s’arrête pas au paiement de la facture.

Parlez-nous de la marque que vous avez créée avec 3 autres femmes : quel était le but ? 

Comment a démarré et se passe actuellement cette collaboration ?

Mon entreprise a tout de suite bien démarré sans être vraiment encore lancée. J’étais dans un incubateur et j’ai eu un moment de trop-plein, alors j’ai invité trois femmes cheffes d’entreprise, qui sont maintenant comme des sœurs pour moi, à passer un week-end de trois jours à Honfleur, pour couper un peu, nous ressourcer, afin de lancer nos activités et surtout de façon pérenne. En faisant le bilan, le dernier jour, je leur ai proposé de conjuguer cette expérience au pluriel : de temps en temps, plusieurs femmes cheffes d’entreprise, porteuses de projet, directrices d’association, qui lâcheraient prise le temps d’un week-end à travers des activités, des sorties, des moments de partage, de rires, de larmes… On a pris une feuille, un stylo et on a commencé à noter des noms. Nous avons ensuite trouvé « J’entreprends au féminin », et on a tout de suite acheté le nom de domaine, tant nous étions enthousiastes ! Et puis j’ai décidé de déposer la marque et l’aventure a réellement commencé.

Vous avez créé un bootcamp pour l’entreprenariat au féminin, pouvez-vous nous le décrire ? 

Déjà, nous avions choisi le Courtyard By Marriott de Saint-Denis pour nous accueillir, un hôtel 4 étoiles, car nous voulions vraiment créer un moment d’exception pour toutes les participantes et les mettre à l’honneur. Le bootcamp a commencé par un petit-déjeuner où nous avons accueilli les participantes en leur remettant un tee-shirt, un masque rose et un badge. On a laissé la magie opérer pendant 30 minutes. On a présenté le programme du week-end. Nadia Bouali, notre coach professionnelle, championne du monde en carte mentale, a ouvert les hostilités avec un atelier Ice-breaker sur-mesure pour notre événement, un atelier par binôme où chacune doit présenter l’autre en deux minutes en ayant échangé pendant 10 minutes. L’idée est de créer une dynamique et une cohésion de groupe. Ensuite nous avons déjeuné toutes ensemble au restaurant de l’hôtel. Ensuite, Aïssa Moments, qui a tout de suite adhéré à notre projet quand nous lui avons présenté, a pris la relève avec un atelier Life Balance. L’idée était de toutes nous sensibiliser à la thématique de l’équilibre entre la vie quotidienne et la vie professionnelle en tant que femme. Nous avons, en fin d’après-midi, mis en place des ateliers bien-être (soin du massage, maquillage, manucure) pendant 2 heures et ensuite direction la soirée surprise que nous avions réservée. Nous avons privatisé un restaurant où les femmes ont été accueillies comme des reines, avec open bar sans alcool et mon entreprise a offert un showcase privé de Ralph Beaubrun, un jeune artiste chanteur chorégraphe qui nous a fait danser jusqu’au bout de la nuit. Le lendemain, nous avons attaqué avec un brunch à l’hôtel où chacune a pu dormir dans une chambre individuelle, nous avons démarré par un atelier d’une bénévole de la Ligue contre le cancer, qui nous a sensibilisé à ce sujet. C’était notre petit clin d’œil « Octobre Rose » et nous avons fait un don à travers des achats également. Nous avons poursuivi avec une session de pitch où là, chacune a pu se présenter et présenter son activité pendant 2 minutes. Mélanie Youssouf, Vice-présidente du Conseil Départemental de Seine-Saint-Denis, nous a fait l’honneur de clôturer l’événement par un discours inspirant sur l’entrepreneuriat féminin. Et comme nous sommes toutes les 4 (les créatrices Maria, Saïda, Kenwele et moi-même), ambassadrices In Seine Saint Denis, nous les avions invitées pour susciter des vocations parmi les participantes.

Parlez-nous de votre événement du 5 décembre : comment cela s’est-il passé ? 

Nous avons organisé notre second événement, une édition spéciale « Brunch ta conférence ». Sur le thème « Le leadership au féminin ou l’art d’influencer les autres », nous avons commencé par un brunch par nos partenaires Yar Saveurs et SabahnaCafé. Ensuite Aurélie Alama, fondatrice de Femme Libère ton potentiel, est intervenue pendant deux heures pour un temps d’échange avec les participantes. C’était important pour nous, car l’idée était avant tout de faire avancer les participantes et leur apporter un maximum de réponses avec les événements que nous mettons en place, qui pourront leur servir dans le développement de leur activité professionnelle ou personnelle. Ensuite, Danielle Dubrac, la présidente de la Chambre de Commerce et d’Industrie, nous a fait l’honneur de revenir sur son parcours incroyable de cheffe d’entreprise : présidente de l’UNIS, officier de l’Ordre du Mérite et Chevalier de la Légion d’honneur. Et les participantes ont pu échanger avec elle. Nous avons également organisé des séances de photos dans la journée.

Quelles ont été les défis et les bonnes surprises ? Prévoyez-vous de le refaire ? 

Le plus gros défi a été de trouver des partenaires qui nous soutiennent financièrement, des subventions pour offrir des événements de qualité. Même si l’entrepreneuriat au féminin est de plus en plus visible aujourd’hui, les institutions ont souvent pris le parti de financer les mêmes structures, donc c’est difficile. Pour notre premier événement, nous sommes passées par une association pour obtenir une subvention, alors que nous avons géré toute l’organisation de A à Z toutes les 4. Mais nous sommes déterminées à poursuivre. La bonne surprise a été l’engouement que cela a créé, les synergies incroyables entre les participantes… Vraiment, juste ça nous a déjà rendu fières de ne pas avoir baissé les bras. Et puis, on a des femmes inspirantes, charismatiques, avec de la notoriété qui participent à nos événements et ça, c’est notre plus grande fierté. Nous prévoyons 3 bootcamps pour l’année 2022, alors on va commencer le marathon des financements !

Qu’en avez-vous appris ? 

Que lorsqu’on ose lâcher prise, on se rend compte de l’essentiel. Qu’oser se ressourcer loin des siens avec des personnes qui vivent les mêmes choses et peuvent nous comprendre, nous aider, nous soutenir a un effet bénéfique incroyable. Et les participantes l’ont beaucoup souligné.

Si on souhaite venir au prochain événement, comment se tenir au courant ? 

Nous avons un site internet https://jentreprendsaufeminin.com/

Quelles ont été vos motivations pour rejoindre BNI ? 

J’ai rejoint BNI parce que j’avais besoin d’être entourée de mes pairs et qu’ils m’aident à grandir dans ma posture de cheffe d’entreprise.

Avez-vous eu des fonctions au sein du Groupe ? Si oui, quels en ont été les bénéfices (personnels et professionnels) ? 

Je suis maintenant dans le Comité d’Accueil et je m’en réjouis.

Souhaitez-vous prendre d’autres fonctions au sein de votre Groupe ? Si oui, pour quelles raisons ? 

Je n’aurais pas la prétention à d’autres fonctions, je pense qu’il est déjà important d’intégrer toutes les valeurs de BNI et de finir mon parcours d’intégration avant d’envisager plus de responsabilités au sein de mon Groupe.

Pouvez-vous nous raconter une autre anecdote en rapport avec BNI que vous souhaiteriez partager ? (Recommandation, performance, rencontre, projet réussi, etc.) 

Je vais vous parler chiffres ! En 3 mois, j’ai réalisé 26 Tête-à-tête, reçu 10 recommandations, donné 15 recommandations, j’ai reçu un CA de 27 214€ (validé), j’ai généré un MPB de 5 546€ et j’ai invité 7 personnes.

De quelle manière BNI vous a-t-il permis de changer la manière dont vous faites des affaires ? 

Je n’ai plus aucun complexe à parler d’argent, que ce soit face à mes clients ou mes partenaires. Finalement, la transparence ça paye.

Que souhaitez-vous mettre en avant auprès des Membres BNI ? 

J’aimerais plus d’interactions, se voir une fois par semaine c’est bien, mais la cohésion se crée davantage à travers des événements et je trouve que ça manque. Ne serait-ce que d’organiser un spéciale femmes de BNI, ou encore des olympiades entre Groupes BNI du 93, pour faire grandir notre réseau et devenir encore plus forts. Car il y a des compétences que notre famille n’a pas, mais que nous pourrions retrouver ailleurs, dans une autre famille BNI par exemple, mais comme nos familles ne se croisent que rarement, nous ne pouvons pas nous recommander.

JE DÉCOUVRE L’ACTIVITÉ DE JESSICA : https://www.jml-expertise.com/

CONTACTER JESSICA