actus

 

#LEMOTDELEXPERT - NETWORKING ET LANGAGE CORPOREL

29/01/2019

 

 

#LEMOTDELEXPERT - NETWORKING ET LANGAGE CORPOREL


29/01/2019

 

 Cet article est traduit de l'anglais. Pour retrouver sa version originale cliquez ici

En matière d’interactions sociales et lorsque l’on cherche à construire des relations, le langage corporel s’avère être un outil puissant — tant pour attirer que pour repousser les autres. Nous nous évaluons tous, les uns les autres, dès les premières minutes d’une rencontre.

C’est une question que l’on m’a souvent posée — le langage corporel et son importance dans ce contexte précis — dans la plupart des interviews données au cours de ces dernières années.

Ci-dessous, quelques-unes de ces questions récurrentes, ainsi que les réponses apportées, au sujet de l’impact du langage corporel en situation de networking.

• Comment faire pour instaurer (et augmenter) ce climat de confiance mutuel – avoir cet abord chaleureux, amical, mais aussi compétent, chevronné… auprès des autres ?

• En termes de langage corporel, notamment les gestes des mains, qu’en disent les études les plus récentes ? Comment ces petits gestes impactent la façon dont les autres nous perçoivent ?

• L’on entend de plus en plus que la power pose (ou posture de superman, lorsque l’on se tient droit, les mains sur les hanches) n’est finalement peut-être pas aussi utile que les études le disaient auparavant : qu’en est-il réellement ? Y’a t-il d’autres postures qui ont également pour effet d’augmenter la confiance ?

• La notion d’espace personnel pose parfois problème. Lorsque vous vous adressez à vos co-Membres, à quelle distance devriez-vous vous tenir d’eux ?

… Les gens intellectualisent trop. La réponse est toute simple : montrez-vous davantage intéressé(e) qu’intéressant(e). Lorsque vous rencontrez de nouvelles personnes, entraînez-vous à être un interlocuteur attentif. Cherchez à en apprendre davantage sur eux – et ce faisant, assurez-vous que vos expressions du visage reflètent correctement cet intérêt. N’ayez pas l’air de vous ennuyer – impliquez-vous.

Plusieurs façons : un sourire, une réaction appropriée à un propos particulier, quelques hochements de tête (énergiques et convaincus, pas ceux d’une marionnette !). Par ailleurs, pensez à utiliser vos sourcils pour accompagner et mieux communiquer vos réactions. Tout ceci doit évidemment être authentique. Si vous manifestez un intérêt sincère pour vos interlocuteurs, vous serez probablement étonné(e) par certaines histoires, anecdotes ou expériences de vie… que ces derniers partageront avec vous. Et vous ferez une excellente première impression face à eux. Tous ces petits gestes, ces détails… vous aideront à paraître d’autant plus chaleureux, convivial, digne de confiance. D’après une étude de Judith Holler (University of Manchester) et Geoffrey Beattie (Edge Hill University), nos gestes augmentent la valeur de nos messages de 60% ! Des milliers d’heures de conférences TED Talks ont été analysées, et des résultats saisissants en ressortent. Au cours de ces diverses conférences, les intervenants ont utilisé différents gestes avec leurs mains.

Plus spécifiquement, ils ont comparé les conférences en haut de classement (en termes de popularité) et celles moins appréciées. Une découverte : la conférence la moins visionnée comportait en moyenne 272 gestes des mains (sur 18 minutes, ndt : qui est la durée maximale d’une conférence TED Talk), alors que celle qui figurait en haut du classement en contenait en moyenne 465 — … Soit quasiment le double !

Gardez à l’esprit que les gestes des mains ont un effet plutôt bénéfique lorsque vous vous adressez à un tiers, mais attention à ne pas trop les agiter en l’air ! Vos gestes doivent toujours avoir un objectif, une utilité.

Par ailleurs, lorsque vous faites certains gestes de la main, assurez-vous de les faire depuis le point de vue de votre interlocuteur, pas le vôtre. Par exemple, si votre conversation porte sur la croissance d’une entreprise, vous pourriez tout naturellement faire un geste qui part de la gauche, en bas – vers la droite, en hauteur. Ce qui suggère, certes, l’idée de croissance, d’augmentation… Depuis votre perspective ! Depuis celle de votre interlocuteur, en face, ce geste suggèrerait même l’idée contraire ! Même chose pour la notion de chronologie, de time-line. Pour vous, le début d’un projet se situerait symboliquement sur votre gauche, pour finir à votre droite. Néanmoins, pour votre interlocuteur, votre main devrait faire le mouvement inverse – et ainsi mieux illustrer votre propos. Il s’agit là d’un petit détail, mais qui a son importance dans vos discussions.

La « Power Pose » est une bonne chose — si vous êtes Wonder Woman ou Superman. Pour nous autres, simples mortels, pas tant que ça ! Cette posture a quelque chose de très théâtral. Il s’agit d’une théorie en psychologie émise en 2010, étude à l’appui, qui a depuis été remise en question par l’un de ses auteurs.

Au lieu de prendre une pose particulière — soyez vous-même, en mieux ! Ne soyez pas voûté(e), ne faites pas non plus tapisserie. Ne croisez pas les bras et surtout — maintenez le contact visuel. Évitez de fixer tout autour, la pièce dans laquelle vous vous trouvez, lorsque vous avez une conversation avec quelqu’un. Ce type de regard fuyant, distrait… donnera à votre interlocuteur le sentiment que ce qu’il vous raconte ne vous intéresse pas. Souvenez-vous : vous devez ÊTRE intéressé(e) et AVOIR L’AIR intéressé(e), lorsque vous discutez avec un pair.

L’étude de la proxémie s’applique à l’espace personnel (ou espace vital), en situation de conversation. La notion d’espace personnel varie selon les cultures mais, d’une manière générale, dans la plupart des pays Occidentaux, cet espace équivaut environ à une longueur de bras. Ne franchissez pas cette limite et n’envahissez pas cet espace, sauf si avez une relation plus spécifique avec cette personne qui justifierait une telle proximité. Ne vous tenez pas trop près des autres, au risque de les mettre mal à l’aise — ce qui est d’autant plus important et à prendre en compte, à notre époque, avec les personnes du sexe opposé.

En situation de networking, le langage corporel a son importance. Gardez toujours à l’esprit, les quelques précisions ci-dessus. Mettez à l’aise, soyez authentique et essayez de ne pas non plus trop y penser. Le secret, c’est de pratiquer, de s’entraîner… et d’observer, à chaque fois, les réactions et les résultats obtenus.

 

NETWORKING & LANGAGE CORPOREL

Par Ivan Misner, Ph.D

Mots-clés: développement personnel, #networking, Ivan Misner, Qui Donne Reçoit, langage corporel